05262024Headline:

Augustin Thiam a rencontré Blé Goudé

Le président du COJEP, Charles Blé Goudé, était le vendredi 10 mai 2024 à Yamoussoukro où il a échangé avec le Docteur Augustin Thiam, Ministre Gouverneur du District Autonome de Yamoussoukro à la veille de la rentrée politique de son parti.

Le président du COJEP, Charles Blé Goudé, a été reçu en audience, le vendredi 10 mai 2024, par le Ministre, Gouverneur du District Autonome de Yamoussoukro, dans les locaux de cette collectivité décentralisée, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix à Yamoussoukro. Cette rencontre a eu lieu en prélude à la rentrée politique du COJEP qui se tiendra le dimanche 12 mai 2024 à Yamoussoukro, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix.

‘’Nous sommes sur les terres du fondateur de la Côte d’Ivoire, notre père à tous. Il nous a laissé un savoir-vivre. Il nous a laissé une manière de vivre et d’être. Je suis donc venu avec mon équipe pour faire nos civilités à la première personnalité qui a la lourde responsabilité de faire perdurer le rêve du Président Houphouët-Boigny qui a fait de Yamoussoukro la capitale politique et la capitale de la paix. Moi-même, depuis mon retour ici en Côte d’Ivoire, je fais le tour pour aller vers les Ivoiriens pour les appeler au rassemblement’’, a dit le président du COJEP.

Il a exprimé la nécessité d’aider la Côte d’Ivoire à ‘’sortir totalement du traumatisme que les Ivoiriens ont vécu.et puis aller vers l’avenir prometteur’’. Il ajouté qu’il est venu là pour saluer, pour faire ses civilités à son aîné d’abord et ensuite au Ministre, Gouverneur de Yamoussoukro. Non sans se réjouir de la réception qui lui a été réservée et de l’honneur qui lui a été fait.

Blé Goudé a insisté pour dire qu’il est venu aussi pour rassurer que ‘’si un bruit se passe ici le dimanche 12 mai, ce sera un bruit de paix’’. Il a toutefois invité le Ministre, Gouverneur officiellement de venir leur dire Akwaba dans la cité de la paix qu’est Yamoussoukro et s’est réjoui de ce qu’il ait donné son accord.

Le président du COJEP a mentionné que le choix de Yamoussoukro pour faire la rentrée politique de son parti n’est pas fortuit. ‘’On pouvait le faire à Abidjan ou ailleurs en Côte d’Ivoire. Mais c’est parce que nous nous inscrivons résolument dans la recherche de la paix. Et Yamoussoukro est un symbole. Yamoussoukro n’est pas qu’une capitale. Yamoussoukro aujourd’hui est le village de la paix. Et nous qui sommes l’avenir de demain nous devons consolider la cohésion sociale et la paix’’, a expliqué Blé Goudé.

Il a laissé entendre que le symbole de Yamoussoukro est important pour la jeunesse de Côte d’Ivoire. ‘’Sans la paix, on ne peut rien faire du tout. Si vous ne voulez pas construire la paix et que vous parlez de développement, vous ressemblez à un Baoulé qui veut aller planter des ignames dans une forêt qui n’est pas défrichée’’, s’est-il convaincu.

Le Ministre Gouverneur a d’abord salué la décision qu’a prise le COJEP et à travers lui son président, Charles Blé Goudé, de venir faire sa rentrée politique à Yamoussoukro qui est certes le village natal de Félix Houphouët-Boigny mais qui est aussi le village où Félix Houphouët-Boigny repose pour l’éternité. Selon lui, cette démarche du président du COJEP est un hommage posthume rendu au grand homme qu’il continue d’être, Félix Houphouët-Boigny.

Je tiens aussi à manifester ma joie d’entendre ce discours apaisé que j’entends aujourd’hui
‘’Indirectement, c’est un hommage au Président Alassane Ouattara. Le pays est en paix depuis 11 ans. Et grâce à cette paix, un tel congrès peut se réaliser ici à Yamoussoukro’’, a souligné le Ministre Gouverneur qui a accédé à la demande du COJEP de venir à l’ouverture de leur rentrée politique : ‘’J’ai accepté. Et je tiens aussi à manifester ma joie d’entendre ce discours apaisé que j’entends aujourd’hui. Il y a quelques vingt ans en arrière, j’entendais toujours le président Charles Blé Goudé mais de manière plus violente’’, a-t-il dit.

Et le Ministre Gouverneur de paraphraser Blé Goudé qui disait que “si à 20 ans vous êtes rebelles, c’est normal. Mais si à 40 ans, vous êtes toujours rebelles, c’est qu’il y a un problème’’. En tout cas, le Docteur Augustin Thiam s’est réjoui du changement du discours de son hôte.

‘’Je suis content que mon jeune frère soit devenu moins rebelle. Et je tiens à marquer cet assagissement de ma présence. Je lui ai proposé aussi mon aide et mon secours. Je peux ne pas être d’accord avec tout ce qu’il dit, mais il représente un courant de pensée important en Côte d’Ivoire. Et en tant que dirigeant politique, Gouverneur de Yamoussoukro, je me dois de l’écouter et de le recevoir’’, a-t-il fait savoir.

Et le Ministre Gouverneur de paraphraser Blé Goudé qui disait que “si à 20 ans vous êtes rebelles, c’est normal. Mais si à 40 ans, vous êtes toujours rebelles, c’est qu’il y a un problème’’. En tout cas, le Docteur Augustin Thiam s’est réjoui du changement du discours de son hôte.

‘’Je suis content que mon jeune frère soit devenu moins rebelle. Et je tiens à marquer cet assagissement de ma présence. Je lui ai proposé aussi mon aide et mon secours. Je peux ne pas être d’accord avec tout ce qu’il dit, mais il représente un courant de pensée important en Côte d’Ivoire. Et en tant que dirigeant politique, Gouverneur de Yamoussoukro, je me dois de l’écouter et de le recevoir’’, a-t-il fait savoir.

What Next?

Related Articles