04242018Headline:

Avant la présidentielle 2020: l’ex ministre Gnamien Konan lance une mise en garde à Ouattara et un appel

L’ex-président de l’Upci appelle à se dresser contre les présidents qui changent les Constitution pour se maintenir

Il ne le cite pas nommément! Mais, Gnamien Konan, habitué aux énigmes sur sa page facebook, vient d’en faire un autre, le samedi 30 décembre 2017, qui  a tout l’air d’une interpellation adressée au président de la République, Alassane Ouattara. L’ex-ministre de la Fonction publique a décidé, en effet, de s’attaquer aux présidents africains qui s’illustrent par leur volonté de se succéder indéfiniement au pouvoir. Pour li, c’est le principal mal dont souffre l’Afrique et sa jeune démocratie. ” Chers amis, comme vous le savez, pour soigner un malade avec des chances de le guérir, il faut savoir de quoi il souffre réellement. A défaut de cela on traite en vain les symptômes, pendant que le mal continue ses ravages. C’est pourquoi je vous révèle que le mal de l’Afrique, ce sont ces virus déguisés en politiciens qui cherchent à se maintenir indéfiniment au pouvoir”.

Gnamien Konan pense que la corruption, le tribalisme, l’incompétence, le sous-développement et la mauvaise gouvernance ne sont que “les symptômes ou les maladies opportunistes générés par ces agents pathogènes dont le seul but est de faire deux, trois, quatre mandats…”. Comme s’il dépeignait la situation en Côte d’Ivoire, l’ex-président de l’union pour la Côte d’Ivoire (Upci) ajoute: ” Ils commencent par s’attaquer au système immunitaire, la constitution”. Aussi, enchaîne-t-il par un appel à faire barage à ces politiciens qu’il qualifie de “microbes à col blan”. “Notre combat commun, consensuel, non négociable doit être de mettre clairement et définitivement hors d’état de nuire, davantage à l’Afrique, ces microbes au col blanc…”, écrit le député de Botro, qui vise la présidentielle de 2020.

Interrogé plusieurs fois sur cette échéance, le président de la République n’a pas voulu donner une réponse claire aux journalistes. Alssane Ouattara a renvoyé tout le monde en 2020 où il dira si oui où non il allait rempiler. Dans son parti, le Rdr, des cadres ont affiché leur souhait de le voir postuler à un 3ème mandat. Option soutenue par des chefs traditionnels qui, à des occasions, l’ont traduit publiquement au chef de l’Etat.

Notons que la Côte d’Ivoire a changé sa Constitution en 2016 et que la nouvelle Loi fondamentale a sauté le vérou de la limite d’âge et de la limitation des mandats à l’élection présidentielle. Des raisons certaines qui éveillent des soupçons chez Gnamien Konan contre le président ivoirien, Alassane Ouattara. D’où son adresse qui sonne comme un message fort, une sorte de mise en garde au chef de l’Etat.

F.D.BONY

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment