03262017Headline:

Avant sa visite présidentielle dans le Gôh /Voici Ce que Le chef du village de Blé Goudé demande à Ouattara

ouatara et frere

Avant la visite présidentielle dans le Gôh / Le chef du village de Blé Goudé, à Ouattara : « Qu’il fasse revenir mon fils ! »

Au sortir d’une réunion avec le président du Conseil régional du Goh, en vue de préparer la visite du chef de l’Etat, le chef du village de Kpogroblé (village de Blé Goudé dans la sous- préfecture de Guibéroua), Blé Blaise, a répondu à nos questions. Entretien.

Quels sont vos impressions concernant la visite du chef de l’Etat ?

Mon village et moi fondons un réel espoir en cette visite du chef de l’É- tat, car nous avons assez de problèmes. Kpogroblé qui est le grenier du cacao dans la sous- préfecture de Guibéroua est confronté à un réel problème de routes. Donc, nous avons l’occasion de le dire au président de la République. Durant la crise, des villages entiers et des campements ont été brûlés. Nous devons tout reprendre à zéro. C’est pour cette raison que je dis que nous fondons beaucoup d’espoirs en l’arrivée du chef de l’Etat dans notre département.

Que répondez-vous à ceux qui taxent votre village d’être hostile à la politique du président Alassane Ouattara ?

C’est totalement faux. Ceux qui le disent ne savent pas de quoi ils parlent. Nous ne pouvons jamais nous mettre en marge du développement de la Côte d’Ivoire. Et quand je dis, nous, je parle au nom de ma population qui s’aligne sur ma position. Le président de l’Assemblée nationale, Soro Guillaume, est passé au village. Il a vu la mobilisation. Il peut en témoigner. Nous attendons le chef de l’Etat au village. En tous cas, si son calendrier le permet, il verra de ses propres yeux ce que je suis en train de dire. Nous attendons surtout son épouse Mme Dominique Ouattara qui, lors de la dernière campagne présidentielle, avait promis de revenir à Kpogroblé. Nos femmes ont besoin d’elle pour bénéficier, elles aussi, du fonds qu’elle partage aux femmes de Côte d’Ivoire pour leurs activités.

Que dites-vous relativement à votre « fils » Blé Goudé ?

Bien sûr, Blé Goudé est mon fils. Je ne peux jamais l’oublier. En tout cas, je suis prêt à me mettre à genoux devant le chef de l’Etat, Son Excellence Alassane Ouattara pour qu’il pardonne à mon fils. Je lui demande pardon qu’il fasse en sorte que mon fils revienne auprès de moi, quelles que soient ses fautes.

Quel est votre message à l’endroit des populations pour la réconciliation ?

Je voudrais demander aux populations de Gagnoa d’apaiser leurs cœurs. La Côte d’Ivoire est notre bien à tous nous. Nous devons nous mettre ensemble pour la construire. Ne nous mettons pas en marge de la réconciliation. Nous vivons depuis toujours en parfaite harmonie avec nos frères venus d’ailleurs. Nous devons continuer ainsi. Chez moi à Kpogroblé, il y a des Sénoufo, des Baoulé, des Malinké…avec qui nous nous entendons très bien. Faisons en sorte de toujours garder cette harmonie pour vivre ensemble car c’est la Côte d’Ivoire qui gagne.

Propos recueillis par Claude KOUDOU (Correspondant régional)

Source : Soir Info 6213

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment