08172017Headline:

Banny appelle à mettre « de côté les intimidations et les methodes violentes » à dix mois de la presidentielle

Konan Banny

L’ancien Premier ministre ivoirien Charles Konan Banny, candidat déclaré à la présidentielle de 2015 contre l’actuel chef de l’Etat Alassane Ouattara, a appelé mercredi la classe politique à mettre “de côté les intimidations et les méthodes violentes’’ à dix mois de ce scrutin.

“Mettons de côté les méthodes violentes et les intimidations. Ce n’est pas productif. La Côte d’Ivoire en a payé un lourd tribut’’, a déclaré Charles Konan Banny, lors d’une cérémonie de présentation de vœux à la presse, à son domicile à Cocody (quartier chic à l’est d’Abidjan).

“Je ne peux accepter que les non valeurs prospèrent dans notre pays qui a besoin de repères’’, a poursuivi M. Banny, face aux journalistes, en allusion à l’arrestation fin décembre de deux de ses proches.

Inculpés pour “enrichissement illicite’’, Sylvain Oka et Arthur Aloco ont été écroués le 23 décembre à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA).

Arthur Aloco, ex-directeur général de l’Agence des Télécommunications de Côte d’Ivoire (ATCI), une agence publique ivoirienne, est accusé de « blanchiment de capitaux » pour un montant de 500 millions de francs CFA.

Sylvain Oka a été le collaborateur de Charles Konan Banny alors qu’il était le gouverneur de la banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Alors qu’il est fonctionnaire, la justice lui reproche d’être à la tête d’un patrimoine mobilier de plusieurs milliards de francs CFA.

Charles Konan Banny est allé outre les consignes du président de son parti, l’ex-chef de l’Etat Henri Konan Bédié, patron du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, majorité), en se déclarant le 10 décembre candidat à l’investiture de cette formation pour la présidentielle prévue en octobre 2015.

M. Bédié, grand allié de Alassane Ouattara, a déjà appelé à voter pour le président ivoirien, candidat à sa succession.

Dans l’entourage de M. Banny, on estime ces arrestations visent à contrarier son ambition présidentielle.

« Le but de tout cela, c’est que M. Banny n’aille pas plus loin en 2015. Personne n’est dupe », avait récemment déclaré à la presse son porte-parole Sran Kouassi.

SKO
Avec Alerte-info.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment