08172017Headline:

Banny regrette l’absence de “déclaration de soupçon” dans l’arrestation de ses proches

Banny regrette l'absence de

L’ancien Premier ministre ivoirien Charles Konan Banny a regretté, mercredi soir, à Abidjan, l’absence de “déclaration de soupçon” dans l’arrestation de ses proches.
Selon M. Banny, quand une banque soupçonne un client, elle doit saisir le centre d’information financière par une “déclaration de soupçon”, ce qui ne serait pas le cas pour ses deux collaborateurs mis aux arrêts récemment.

“Je veux m’assurer que cette déclaration a été faite pour ceux qui ont été arrêtés”, a-t-il ajouté en soulignant que, “quand une affaire est en instruction, on ne la commente pas”.

“Je privilégie la justice diplomatique qui permet d’ajuster”, a conclu Charles Konan Banny après s’être soumis au rituel de présentation de vœux à des journalistes à son cabinet privé.

Arthur Aloco et Sylvain Oka, deux proches de M. Banny par ailleurs ex-Président de la Commission dialogue vérité et réconciliation (CDVR), ont été arrêtés récemment pour “enrichissement illicite” après la découverte de 5,5 milliards de FCFA sur leur compte bancaire, dans la foulée de l’annonce officielle de la candidature de Charles Konan Banny aux présidentielles d’octobre 2015.

Les deux prévenus sont en détention, depuis environ trois semaines, à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA).
LS/hs/AP

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment