05232017Headline:

Banny se révolte, “La politique, ce n’est ni les arrestations… Etre prudent n’est pas synonyme d’avoir peur”

banny et ado

Des Djihadistes présumés aux arrêts

La menace djihadiste contre la Côte d’Ivoire est traitée avec sérieux par les autorités ivoiriennes. Celles-ci entendent tout mettre en œuvre pour garantir la sécurité du pays. Dans ce sens, fait savoir Soir Info, plusieurs de ces fous d’Allah ont été arrêtés dans le nord du pays. « Menace djihadiste sur la Côte d’Ivoire : des présumés terroristes arrêtés au Nord et transférés lundi, à Abidjan », titre le journal à sa Une. « Trois présumés djihadistes ont été arrêtés dans un campement de Koutoula dans la sous-préfecture de Tienko (Nord-ouest ivoirien). Ces suspects, précisent la source ont été transférés, lundi 27 juillet 2015 à Abidjan », précise le quotidien. Pour sa part, Le Quotidien d’Abidjan qui fait également cas de cette information choisi de critiquer la position des autorités ivoiriennes. « Le gouvernement avait nié les menaces djihadistes. Aujourd’hui, il est rattrapé par ses déclarations d’hier avec l’arrestation de ces 3 personnes présumées djihadistes », commente le journal. Un autre facteur de crainte pour la sécurité nationale existe selon L’Inter. Il s’agit des activités de ”faux militaires”. « Insécurité : de faux militaires sévissent », barre à sa Une le quotidien. Selon le journal, un réseau qui serait commandé par ”le fils d’un militaire résidant au camp Gallieni” s’emploie à confectionner de fausses cartes professionnelles de militaires qui sont utilisées dans leur vie quotidienne par les faussaires.

Présidentielle 2015

A quelques mois de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire, les candidats à ce scrutin ne chôment pas. Comptant parmi les principaux rivaux d’Alassane Ouattara, Charles Konan Banny a tancé le numéro 1 ivoirien selon Le Temps. « Menaces du chef de l’Etat à Séguéla : Banny en colère, répond à Ouattara », livre à sa Une le journal. « La politique, ce n’est pas la guerre, ni les arrestations, ni moins les menaces. Etre prudent n’est pas synonyme d’avoir peur”. Ces phrases choc comme un avertissement à Ouattara sont de Charles Konan Banny, président de la CNC », fait savoir le quotidien. De son côté, Fraternité Matin revient sur l’organisation pratique des choses. « Le dépôt des candidatures commence lundi », fait savoir le journal qui s’appuie sur un communiqué de la Commission électorale indépendante (CEI). A la CEI justement, L’Expression croit savoir qu’il s’est déroulé une bagarre entre les clans rivaux au sein du Mouvement des forces d’Avenir (MFA). « Remise de la liste électorale : le MFA créé un scandale à la CEI », titre en manchette le journal qui indique qu’ au moment de remettre la liste électorale au MFA, Youssouf Bakayoko a trouvé en face de lui deux personnes se réclamant du parti fondé par Anay Kobenan.

Linfodrome.ci.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment