10192018Headline:

Bavure policière à San-Pedro: Le procureur militaire, Ange Kessi, menace de sanctionner de façon exemplaire les deux flics mis en cause s’ils sont fautifs.

L’affaire de la bavure policière qui a eu lieu à San-Pedro il y a deux semaines, suit son cours. Les présumés auteurs de ces faits ayant été mis aux arrêts et déférés par le parquet militaire.

Les faits se sont déroulés le vendredi 27 juillet passé. Un jeune planteur à moto pour rallier son champ prend une balle en plein chemin à San-Pedro. La nouvelle se repend dans la ville comme une trainée de poussière. Les populations concluent très rapidement en une affaire de racket mal tourné. La police tente le démenti et même de faire passer le dossier pour une affaire de balle perdue qu’aurait pris Noël Gnéhi, le jeune cultivateur de 34 ans atteint et transporté à Abidjan où il a subi des soins avant de regagner la cité portuaire. On croyait cette affaire close. Mais que non ! Elle va connaitre des relents que ne sont jamais imaginés ses auteurs.

En effet, le sergent-chef, Adou Okpo Marcel Patrick et son co-équipier le sergent Bamba Ibrahim, ont été arrêtés. Les deux policiers ont été déférés à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Mama) sur ordre du procureur militaire qui entend les poursuivre devant le Tribunal militaire. Depuis le 06 août, les flics indélicats, qui ont usé de leur arme dans des circonstances qu’ils devront élucider devant les magistrats militaires.

Le Commissaire du gouvernement que nous avons eu, et qui confirme la détention à la Mama des flics présumés fautifs, menace de frapper fort. Ange Kessi promet des sanctions exemplaires contre les agents à la gâchette facile et contre le racket. Si les charges contres eux sont avérés, les flics indélicats dont le cas est puni par les dispositions du code pénal en leur article 345, selon le colonel major, chef du Parquet militaire, pourraient prendre jusqu’à 10 ans. Un sanction que compte requérir le procureur pour dissuader d’autres éventuels fautifs.

F.D.B

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

lebabi.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment