11162018Headline:

Bavures policières récurrentes: Le procureur militaire, Ange Kessi, menace d’entendre les commissaires dont les éléments vont déraper sur le terrain.

Le commissaire du gouvernement, Ange Kessi, a rencontré les commissaires de police du district de Abidjan, ce jeudi 27 septembre 2018 à l’École nationale de police.
Face aux nombreuses bavures policières constatées ces derniers jours dans le pays, notamment à San-pedro, Odienné, Tanda et Abidjan, le commissaire du gouvernement Ange Kessi a tenu à rencontrer les commissaires de police pour leur rappeler leurs obligations. « Si je ai tenu à rencontrer les commissaires de police, c’est pour leur faire savoir qu’ils doivent faire attention et s’impliquer dans l’éducation et la formation de leurs éléments, sinon leur responsabilité sera engagée dans tout acte de bavures commises. Ils vont devoir s’expliquer, accompagnés de leurs éléments », a prévenu le procureur militaire.

Selon le commissaire du gouvernement, il est tout à fait intolérable qu’un policier en service sur le terrain, demande à un automobiliste de lui donner de l’eau à boire. Pour Ange Kessi, cette façon de faire frise le racket, et cela n’est pas honorable pour des hommes en tenues. « Combien de commissaires vont sur le terrain pour s’assurer que les hommes qu’ils envoient en mission font bien leur travail ou ne sont pas en train de déraper où ont simplement besoin de conseils ou même ont un besoin particulier. C’est dégradant qu’un policier demande a un automobiliste de lui donner de l’eau. C’est une autre façon de lui demander de l’argent. Vous trouvez cela normal ? », a interrogé le procureur militaire très déterminer à mettre fin aux rackets des hommes en tenues.

David YALA

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment