02042023Headline:

Birmanie: l’UE et les États-Unis dénoncent la condamnation d’Aung San Suu Kyi

L’Union Européenne a « condamné fortement » le vendredi 30 décembre le verdict accroissant à 33 ans au total la peine de prison infligée à la dirigeante birmane déchue Aung San Suu Kyi, et a dénoncé « le démantèlement général de la démocratie et de l’tat de droit » en Birmanie. Les verdicts condamnant la célèbre opposante âgée de 77 ans ainsi que l’ex-président birman Win Myint « concluent une série de procès purement politiques […] sans respect de la procédure légale », qui « constituent une tentative manifeste d’exclure les dirigeants démocratiquement élus de la vie politique », a indiqué un porte-parole de la Commission européenne. Les États-Unis ont aussi condamné le verdict à l’encontre de la dirigeante déchue, exigeant sa libération. « La condamnation définitive de la conseillère d’État Aung San Suu Kyi par le régime militaire birman est un affront à la justice et à l’État de droit », a déclaré un porte-parole du département d’État.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles