12052022Headline:

Bombe sale en Ukraine: les USA, Kiev et la France jugent « fausses » les accusations de Moscou

L’Ukraine et les Etats-Unis ont réfuté les accusations de Moscou, selon lesquelles, Kiev préparerait des provocations en utilisant une « bombe sale« .

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a rejeté dimanche les accusations de Moscou selon lesquelles Kiev préparerait des provocations en utilisant une « bombe sale », comme l’a affirmé le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, lors d’entretiens téléphoniques avec des pays de l’Otan.

« Si la Russie appelle et dit que l’Ukraine serait en train de préparer quelque chose, cela signifie une seule chose : la Russie a déjà préparé tout cela. Je crois que désormais, le monde doit réagir aussi durement que possible », a-t-il déclaré sur les réseaux sociaux.

« Les affabulations russes à propos de l’Ukraine qui se préparerait à utiliser une ‘bombe sale’ sont aussi absurdes qu’elles sont dangereuses », a réagi le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kouleba sur les réseaux sociaux.

Les USA, la France et le Royaume-Uni réagissent
Soutiens de l’Ukraine, les Etats-Unis ont aussi réagi aux accusations de Moscou. Les déclarations de Moscou, qui a accusé l’Ukraine de se préparer à utiliser une « bombe sale » contre les forces russes, sont « clairement fausses », a déclaré dimanche, la porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche. « Le monde ne serait pas dupe en cas de tentative d’utiliser cette allégation comme prétexte à une escalade », a prévenu Adrienne Watson dans un communiqué.

Dans une déclaration conjointe avec les ministres de la Défense américaine et britannique, le ministère des Armées de la France, a réitéré, ce lundi, son soutien « indéfectible » à l’Ukraine et les trois responsables ont rejeté « les allégations, à l’évidence fausses, de la Russie selon lesquelles l’Ukraine se prépare à utiliser une bombe sale sur son propre territoire ».

Des experts de l’AIEA en Ukraine

Face aux allégations russes d’un possible envoie d’une « bombe sale » par l’Ukraine, le pays attaqué se mobilise pour démontrer la fausseté de ces informations. Le ministre des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a ainsi appelé le chef de l’AIEA, Rafael Grossi afin de déployer des experts de l’Agence de sureté nucléaire en Ukraine et prouver que les forces ukrainiennes ne se préparent pas à envoyer une « bombe sale ».

Comments

comments

What Next?

Recent Articles