12122018Headline:

Bonjour et bienvenue chers internautes; La revue de presse est essentiellement consacrée à la crise au sein du Rhdp et le prochain remaniement ministériel.

Bonjour et bienvenue chers internautes. La revue de presse de ce mercredi 26 septembre 2018 est essentiellement consacrée à la crise au sein du Rhdp et le prochain remaniement ministériel. Bonne lecture et excellente journée.

La nouvelle a été annoncée par le président de la République, Alassane Ouattara hier. Ce mercredi, la presse s’est intéressée au prochain remaniement ministériel.

Le Patriote titre au sujet de ce changement : « Face au Patronat ivoirien. Ouatatra annonce un remaniement ministériel ». Le confrère fait savoir que c’est à l’occasion de la Cgeci Academy ouvert hier que le chef de l’Etat en a fait l’annonce. Ce remaniement devrait intervenir après les prochaines élections locales du 13 octobre.

Fraternité Matin ne passe pas à côté de cette information. « Gouvernement : Le président de la République annonce un remaniement après les élections locales », titre le journal. Qui explique que le chef de l’Etat a assuré de ce que les ministres s’étant bien illustré ne seraient pas touché par ce remaniement, à l’instar du ministre du Commerce, de l’industrie et de la Promotion des Pme, Souleymane Diarrassouba. « Je considère, pour ma part que nous avons fait des progrès considérables grâce à vos actions. Vous ne serez pas concerné par le prochain remaniement ministériel », a plaisanté le numéro 1 ivoirien.

Le Mandant croit savoir l’identité des ministres qui seront sortis du gouvernement lors de ce mouvement en marquant : « Remaniement annoncé après le 13 octobre : Voici les ministres que Ouattara veut vider ». Paul Kouakou y explique que les ministres Pdci non investis candidat Rhdp lors des prochaines joutes électorales sont les probables sortants du gouvernement à venir. De même que d’autres ministres-candidats et même des directeurs généraux dans l’administration publique qui eux aussi, pourraient se voir éjecter de leurs départements respectifs. « Donc le Rhdp unifié qui vient de naitre a besoin d’un véritable ancrage dans toutes les régions du pays. Il lui faudra, pour ce faire, des élus capables de ‘’vendre le produit’’ Rhdp-unifié », indique le journaliste.

Crise au Rhdp

La crise entre les alliés d’hier au sein du Rhdp (Pdci et Rdr) n’est pas en voie de s’achever. C’est du moins ce qui transparait dans la presse locale ce mercredi. « Après le non définitif de Bédié au Rhdp : Le régime dans la tourmente », livre Le Nouveau Courrier. Selon l’organe proche de l’opposition, le refus du Pdci de poursuivre dans l’alliance Rhdp a créé u chamboulement dans les plans du parti du pouvoir qui s’en trouve tourmenté. « C’est un véritable séisme que vit le président du Rhdp unifié. L’homme a été lâché par Henri Konan Bédié, qui l’avait porté sur ses épaules avec son parti, le Pdci-Rrda, lors des élections présidentielles de 2010 et 2015. Depuis le mois de juin 2018, le Pdci-Rda s’est émancipé du président de la République et du Rdr. Une séparation mal vécue par Alassane Ouattara et son parti le Rdr, qui ont mis les bouchées doubles pour se faire la peau des cadres du vieux parti », commente le quotidien.

L’Inter aussi est sur le même sujet. Le journal barre à sa Une : « Palabres Pdci-Rhdp : Les armes de Bédié face à Ouattara ». On y apprend que plusieurs éléments au niveau politique et socio-économique sont en faveur du président du Pdci-Rda dans la querelle qui l’oppose au Rhdp unifié. A savoir la recomposition de la scène politique ivoirienne avec la sortie de prison des cadres Fpi, le désemparement de l’aile Pro-Soro avec le Rrdr, le divorce entre les deux leaders houphouetistes, le récent rapport de l’Ue sur la gouvernance Ouattara mais aussi et surtout la détermination du sphinx de Daoukro d’aller jusqu’au bout de cette crise « pour laver son honneur ».

Alassane SANOU

 

AIP

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment