07232017Headline:

Bouaké : grèves, les établissements secondaires et le CHU toujours fermés

Après quatre jours de grève, les établissements du secondaire public ainsi que le Centre hospitalier universitaire de Bouaké restent fermés.

Le mot d’ordre de grève lancé par la Coordination des syndicats de la fonction publique (COSYFOP) semble largement suivi par les fonctionnaires. L’organisation syndicale milite pour de meilleures conditions sociales et salariales.

Des établissements scolaires à l’instar du lycée classique et moderne 1, du lycée municipal Djibo Sounkalo ont gardé leurs portes hermétiquement fermées. Le CHU de Bouaké n’est pas en reste au grand désarroi de la population.

Mme Kangouté Maïmouna, épouse Fofana, coordonnatrice générale du COSYFOP réclame le paiement intégral du stock d’arriérés, de salaires, d’indemnités et de primes actés, rapporte APA.

Notons que la COSYFOP rejette la trêve sociale signée entre les autorités ivoiriennes et la Plate-forme nationale des organisations professionnelles du secteur public et de l’Intersyndicale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire.

autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment