05202019Headline:

Bouaké/ insécurité: des hommes lourdement armés attaquent un opérateur économique, plus de 40 millions de F Cfa se volatilisent

La traite de l’anacarde constitue à n’en point douter une période de vache à lait pour de nombreux bandits faisant parfois des victimes au sein des opérateurs économiques. Soro Yaya, un grand acheteur de la noix de cajou, vient une fois encore grandir le nombre de ces victimes.

La victime, qui s’est fait braquer dans une station d’essence de Bouaké dès sa sortie de banque. Les faits, selon des sources policières, c’est que Soro Yaya, âgé de 47 ans, revenant ce lundi 11 mars 2019 de Katiola, décide de faire escale à Bouaké, le temps d’effectuer un important retrait. 40 millions de F Cfa, c’est le montant dont il a besoin pour poursuivre l’achat d’autres produits certainement en zone rurale. Lorsqu’il se pointe à la Sgbci, il est exactement 12 heures. Une heure de temps lui suffit à peine pour décrocher la manne. Accompagné par son ami répondant au prénom de Didier, ils filent à bord de sa voiture de marque Nissan de type 4×4 de couleur grise. Destination ? Se rendre dans un garage automobile pour récupérer une autre voiture en réparation.

En chemin, et une fois parvenu dans les environs du supermarché Sococé, l’opérateur économique s’aperçoit qu’un des pneus arrière de son véhicule semble poser problème. Coïncidence, Soro Yaya se souvient qu’un de ses amis avait dans un passé récent été victime d’un braquage à la suite d’une pareille panne. Redoutant de subir cette même scène, l’opérateur économique fait l’effort de dégager la chaussée pour tenter de mettre à l’abri son pognon. Et c’est la station d’essence ‘’Shell’’ située en face de l’agence régionale de la Cnps, qui attire son attention.

Toujours en compagnie de Didier son frangin, il gare sa voiture dans ladite station et demande à celui-ci de filer dans un taxi pour se rendre dans un commissariat en vue de sécuriser l’argent. Didier, qui avait en sa possession le trésor, n’aura même pas le temps de héler le premier taxi à sa descente, lorsqu’il tombera nez à nez avec les braqueurs. Deux quidams, à visage découvert, sur une moto de type Apache, se dressent devant lui et lui intiment l’ordre, sous la menace d’un pistolet automatique, de leur remettre l’argent. Craignant de recevoir du plomb chaud dans le corps, qui pourrait lui coûter la vie, Didier n’aura aucun choix que de se débarrasser de l’argent. Une bonne moisson pour ces malfrats qui ne perdront pas assez de temps pour fondre dans la nature.

Informés, les éléments de la section régionale de la police anti-criminelle se rendent sur les lieux pour le constat d’usage. Une enquête a été ouverte pour mettre le grappin sur ces braqueurs qui, pour l’heure, se réjouissent de cette récolte.

Signalons qu’avant cet important braquage, des bandits avaient au préalable tenté d’emporter 15 millions de f Cfa à un autre opérateur,…

Lire la suite sur linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment