07242017Headline:

Bouaké / Le gouvernement accuse les démobilisés d’être responsables des morts

 

Les morts pendant l’opération de dispersion des ex-rebelles démobilisés qui bloquaient l’entrée sud de Bouaké (centre) sont dus à l’explosion d’une grenade dégoupillée par des manifestants, affirme le ministère de l’Intérieur dans un communiqué mardi après-midi.

Le lundi 22 mai 2017, des collectifs de démobilisés ont appelé à manifester dans quelques localités.
A Bouaké, des centaines de démobilisés ont occupé le corridor sud, le lundi aux alentours de 14 heures, bloquant la circulation sur la voie internationale.
De longues files de camions de transport de marchandises et des cars sont restés bloqués à l’entrée de cette ville. Plusieurs tentatives de négociations ont été rejetées par les manifestants qui ont bloqué le corridor jusqu’au mardi matin.

En vue de permettre la reprise normale du trafic, la circulation des biens et des personnes, les forces de sécurité ont déployé les moyens conventionnels, afin de maintenir l’ordre ce mardi matin.
Cependant, certains des manifestants armés ont dégoupillé une grenade offensive qui a explosé en leur sein. Le bilan à cette heure est de trois (03) personnes décédées suite à l’éclat des fragments de grenade, quatorze (14) blessés dont quatre (04) cas graves.

Du côté des forces de l’ordre, trois (03) éléments de la Gendarmerie et deux (02) éléments de Police ont été blessés par des projectiles.

Le Gouvernement présente ses condoléances aux familles des personnes décédées et rassure que tout est mis en oeuvre pour la prise en charge des blessés.
Le Gouvernement appelle au calme et invite nos concitoyens à poser leurs préoccupations aux autorités dans le calme et dans le respect des Lois.

Fait à Abidjan le 23 mai 2017

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur
et de la Sécurité

Hamed BAKAYOKO

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment