12172017Headline:

Bouaké: Les ex-combattants tente une marche pour reclamer le paiment d’une prime

Suite à la marche avortée des ex-combattants revendiquant le paiement d’une prime mercredi 5 avril dernier à Bouaké, Aka Konin, préfet de Bouaké, appelle au calme.

« Je leur dis merci d’avoir entendu l’appel à l’apaisement que nous leur avons lancé. A partir du moment où ils ont été reçus, il n’y a pas longtemps, par le Premier ministre, à Korhogo, cela veut dire que leurs préoccupations sont connues au sommet de l’Etat. Qu’ils restent calmes. C’est dans la sérénité, le calme et le dialogue qu’on peut régler les problèmes et non dans des marches intempestives. », a indiqué Aka Konin, préfet de la région du Gbêkê et du département de Bouaké à nos confrères de la Voix de la paix.

A l’en croire, la marche avortée des ex-combattants de sa région est consécutive aux entretiens qu’il a eus avec ces derniers qui, dit-il, ont remis à plus tard leur mouvement.

« Les décisions qui vont être prises au sommet de l’Etat leur seront communiquées. Le Président lui-même l’a dit. Il ne veut laisser personne au bord de la route. », a-t-il conclu.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment