04262018Headline:

Bouake : Vidéosurveillance, perquisitions et premières arrestations dejà..

« Les premières arrestations ont eu lieu. Nous avons exploité à fond trois caméras du quartier Commerce », révèle ce dimanche à politikafrique une source policière sur place à Bouaké.

Vendredi, la deuxième ville ivoirienne a connu des émeutes, officiellement pour protester contre les deux factures de la compagnie d’électricité parvenues aux foyers en juillet. Les clients protestent contre la date butoir de paiement de la facture de juillet jugée trop rapprochée.

Le Directeur général de la Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE), Dominique Kacou, a présenté des excuses et annoncé un différé de paiement. Les associations de consommateurs qui ont invité au calme indiquent que cette facture sera échelonnée sur « douze mois ».

Le gouvernement a dépêché à Bouake le Ministre délégué à la Défense, Alain Richard Donwahi. L’armée a dû sortir des casernes pour prendre en main le contrôle sécuritaire de la ville après les pillages, saccages d’une banque, de l’agence CIE, de commerces. La tentative de récidive dans la nuit de samedi contre Sococe, une grande surface, a été brisée par un fort déploiement de forces de sécurité.

Sur instructions du ministre Alain Donwahi, le Procureur de la République a délivré la commission rogatoire qui a permis selon notre source, « de lancer les premières perquisitions dans les bas quartiers de la zone,vDar es salam et autres » indique notre source.

Les renforts attendus d’Abidjan sont aussi arrivés sur place et permettront à l’enquête d’être accélérée. Les émeutes de Bouake ont occasionné au moins un mort.

Adam’s Régis SOUAGA

politikafrique

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment