02232024Headline:

Bureau ivoirien du droit d’auteur: Plus de 2,3 milliards de FCFA distribués aux artistes en 2022

Le montant global mis en répartition en 2022 par le Bureau ivoirien du droit d’auteur s’élève à plus de 2 milliards de FCfa, soit exactement 2 324 742 127 FCfa a indiqué, le 14 décembre 2022, à Abidjan-Angré, la directrice de la répartition, Palé Ini Flore.

Elle a affirmé que les catégories de droits qui seront payées à partir de ce 15 décembre 2022, sont les répartitions de droits de Canal+ 2021, de Startimes 2021, les droits classiques du 3e trimestre (Droits de reproduction mécanique-Drm, les séances occasionnelles et les droits de la musique d’attente téléphonique), les droits généraux de l’année 2021 (diffusion à partir des supports et espaces sonorisés) et les droits en attente (œuvres entièrement documentées). « En droit d’auteur, il va s’agir de 10 répartitions et en droits voisins 8 répartitions », a-t-elle soutenu et de préciser que les mêmes programmes qui ont fait l’objet de répartition en droit d’auteur sont ceux qui ont été repartis en droits voisins.

Il y a 10 répartitions en droits d’auteur à cause des droits en attente et des Drm. Les Drm ne sont pas répartis au titre des droits voisins. Ici le répertoire concerne toute les catégories d’arts, à savoir la musique, l’audiovisuel, les arts dramatiques, les arts visuels et la littérature. Les montants totaux mis à répartition pour cette période de décembre 2022 s’élèvent à plus de 1,6 milliards de FCfa soit précisément 1 675 793 912 FCfa.

Qui sont les auteurs et les titulaires de droits voisins ?

Les auteurs sont les créateurs. A côté des créateurs, il y a ceux qu’on pourrait qualifier d’auxiliaire de la création, sans qui l’œuvre ne pourrait pas voir le jour. Les interprètes et producteurs sont titulaires des droits voisins. Pour les droits d’auteur, le montant repartir s’élève à 1 158 754 078 FCfa et 350 000 900 FCfa pour les droits voisins. En ce qui concerne le nombre des bénéficiaires, il s’élève à 7959.

Il faut signaler que la répartition des droits, c’est le partage des redevances perçues aux titulaires des œuvres qui ont été exploitées.

Au cours de cette conférence de presse, les sociétaires ont été invités à renouveler leur carte de membre. Faisant le point, Adou Ehui, Directeur de la documentation générale a relevé que sur 9500 sociétaires seulement 1100 disposent de la nouvelle carte de membre. Aux artistes, il dira : « Désormais seules les nouvelles cartes qui sont des cartes bancaires feront foi ». Mieux, a-t-il ajouté, elles seront les modes de paiement privilégié.

A propos de la politique sociale du Burida et principalement l’assurance maladie, François Kouamé, Chef de département relations avec les ayants droit, a révélé que sur 9000 sociétaires, ce sont 192 seulement qui se sont assurés. Pour l’année 2022, il a indiqué que le Burida a enregistré 34 décès et que cela a couté plus de 17 millions de FCfa à la maison des artistes.

What Next?

Recent Articles