06172024Headline:

Burkina: Deux nouvelles chaines suspendues jusqu’à nouvel ordre

Selon le Conseil supérieur de la Communication (CSC), le régulateur des médias au Burkina Faso, les nouvelles chaînes de Canal+,
“Mandeka” et “Pulaagu”, ont une incidence culturelle et sociale significative au Burkina Faso.

MANDEKA, dédiée aux séries et théâtres en bambara et en malinké, et
PULAAGU, sont désormais suspendus aux Burkina. Ces deux chaînes de Canal+ comportent « une importante incidence culturelle et sociale au Burkina Faso et nécessitait que le CSC connaisse la question avant autorisation de diffusion », selon le Conseil supérieur de la communication.

La junte militaire, au pouvoir depuis le coup d’État de septembre 2022 dirigé par le capitaine Ibrahim Traoré, mène une politique de plus en plus répressive et hostile à l’égard des médias, particulièrement des médias étrangers. Depuis l’arrivée des nouvelles autorités de transition, plusieurs médias ont déjà été suspendus. Ces médias ont en commun d’avoir abordé des sujets liés à la lutte contre le terrorisme dans le pays ou à la présence de tensions au sein de l’armée burkinabè.

What Next?

Recent Articles