04172024Headline:

Burkina Faso : « la diplomatie s’arrache », Jean Marie Traoré

Le ministre des affaires étrangères Karamoko Jean Marie Traoré, a fait une déclaration ce mardi 13 février 2024 à propos de la relation du Burkina Faso à l’international. Ainsi, dans sa déclaration, il confie à la vue de tous que la diplomatie ne se quémande pas, elle s’arrache.
Le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Karamoko Jean Marie Traoré, affirme que le respect sur la scène internationale ne se négocie pas mais doit être gagné par les actions et les idéaux défendus par le peuple. Dans un entretien accordé au quotidien d’État Sidwaya, le ministre discute des grandes orientations de la diplomatie burkinabè, de la diversification des relations bilatérales, de l’état de la coopération avec des pays tels que la Côte d’Ivoire et la France, ainsi que du retrait de certains pays membres de l’Alliance des États du Sahel de la CEDEAO.

Selon l’autorité, le Burkina Faso doit « arracher » le respect international à travers ses actions et ses idéaux, plutôt que de le quémander. Il souligne également que le pays a été victime de stéréotypes et d’un « emballage dévaluant » construit au fil des ans par certains partenaires. Ainsi, il ajoute que le pays travaille à reconstruire cette image pour être reconnu comme un pays sahélien avec des capacités et un potentiel significatifs.

Le ministre met en lumière l’importance de changer la perception du Burkina Faso sur la scène internationale et de montrer non seulement son visage pauvre, mais aussi son expertise, sa capacité et son potentiel. La diplomatie burkinabè se concentre sur la reconstruction de l’image du pays pour qu’il soit considéré comme un acteur influent et respecté sur la scène internationale.

 

What Next?

Recent Articles