04202024Headline:

Burkina Faso : l’AES veut créer une compagnie aérienne

Après la création de l’Alliance des Etats du Sahel – AES par le Niger, Burkina Faso et Mali, plusieurs projets en commun sont en réflexion. A cet effet, les trois nations ont profité de la première édition des Journées de l’aviation civile – JDAC au Burkina Faso, pour jeter les bases d’une mise en place d’une compagnie aérienne pour l’institution.
La mise en place d’une compagnie aérienne, une priorité pour les Etats membre de l’AES
Disposer d’une compagnie aérienne commune pour l’AES sera très bénéfique pour ses Etats membres en ce sens qu’elle permettra d’avoir un contrôle entier sur l’espace aérien des trois pays de l’Alliance. Et pour y arriver, il faut un cadre de réflexion des experts et acteurs du secteur aéronautique. C’est ce qu’a fait savoir le Premier ministre, Dr Apollinaire Joachimson Kyélèm de Tambèla à la cérémonie d’ouverture de la première édition des Journées de l’aviation civile – JDAC, placée sous le thème « Développement durable de l’aviation civile des pays membres de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) : Défis et perspectives ».

Selon le chef du gouvernement du Burkina Faso, cette activité est d’une importance capitale car le secteur aérien est un moteur essentiel pour le développement économique, social et technologique de l’Alliance. « La souveraineté aérienne nous en sommes convaincus, est un pilier fondamental de notre indépendance retrouvée. Elle garantit à nos pays, un contrôle total de leur espace aérien, de leurs infrastructures aéroportuaires et de leurs compagnies aériennes », a-t-il déclaré.

Tout en félicitant les ministres des transports des Etats membres de l’AES, Dr Apollinaire Joachimson Kyélèm de Tambèla n’a pas manqué de les appeler à mieux réfléchir en collaboration avec les experts, sur les possibilités de mise en œuvre des projets communs pour une aviation civile compétitive et pérenne de l’Alliance des Etats du Sahel.

What Next?

Recent Articles