05302017Headline:

Burkina Fasso– D’autres « éléments gardés confidentiels » contre Soro Guillaume

soro zakaria

Après les rumeurs sur une possible suspension du mandat d’arrêt contre le président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro , le tribunal militaire de Ouagadougou a réagi.

« Le mandat d’arrêt est toujours en vigueur malgré tout ce qui se dit dans le milieu diplomatique », a précisé le lieutenant-colonel Norbert Koudougou procureur près du tribunal militaire de Ouagadougou , qui a précisé que ledit mandat n’a pas été émis sur la base des écoutes téléphoniques mais bien d’autres éléments gardés confidentiels. Selon lui, même si l’exécutif du Faso a décidé de résoudre la question de façon diplomatique, cela n’empêche pas la justice de faire son travail en toute indépendance. S’agissant des pressions que les juges d’instruction subiraient dans le cadre de cette enquête, le magistrat militaire a rétorqué : « Les trois juges instruction travaillent en toute indépendance , le dossier avance sereinement ».

Selon lui les écoutes téléphoniques entre Guillaume Soro et Djibril Bassolé qui circulent n’ont pas encore été authentifiées.

Sidnoma

Par Afrikipresse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment