04232024Headline:

Cacao : le Burkina Faso veut détrôner la Côte d’Ivoire

Le Burkina Faso pense avoir les moyens de devenir le leader de l’exportation de cacao. Dans un discours solennel prononcé face aux forces vives, le Capitaine Ibrahim Traoré a indiqué que son pays peut bel et bien prendre la première place dans ce secteur. Cette séquence de la sortie du président de la transition vise subtilement la Côte d’Ivoire, premier exportateur de cacao.
Absente sur la carte des exportateurs de produit, le Burkina Faso nourrit le rêve de détrôner la Côte d’Ivoire, le leader actuel. « Si nous décidons aujourd’hui au Burkina Faso d’être dans 3 ans ou 5 ans premier exportateur de cacao, nous le serons parce que nous le pouvons », a déclaré le Capitaine Ibrahim Traoré avec les ovations du public.

Surprenante déclaration quand on connaît le niveau actuel du pays sur la liste des producteurs et exportateurs de cacao. Mais le président de la transition a très vite trouvé la panacée pour dissuader les éventuels doutes sur sa déclaration. « Je vous le dis et je vous répète que tout pousse au Burkina Faso. On nous avait menti », a-t-il lancé.

Il est vrai que très récemment, quelques paysans ont pris l’initiative d’expérimenter la culture de cacao sur les terres burkinabè, et les premiers résultats présentés sont promoteurs. Cette expérience est-elle suffisante pour prétendre ravir la vedette à la Côte d’Ivoire d’ici 5 ans, qui reste de loin le premier exportateur mondial de cacao ?

Pour l’instant, il s’agit clairement d’un discours politique et populiste. Il faudra après se poser des questions sur la capacité réelle du Burkina Faso à relever ce défi. Le pays dispose-t-il des moyens et ressources nécessaires pour s’aventurer dans cette bataille ? En tout cas, le discours de Traoré est loin de la réalité.

La Côte d’Ivoire et le Ghana sont les meilleurs producteurs de cacao sur le continent et même à l’échelle internationale. Par exemple, pour le compte de la campagne 2021-2022, ces deux pays ont, à eux seuls, fourni 60% de la production mondiale.

What Next?

Recent Articles