06022020Headline:

CADHP/ Retrait de la Côte d’Ivoire d’Ivoire : 3 raisons pour lesquelles Amnesty international condamne

“La décision de retirer aux individus et organisations non gouvernementales le droit de soumettre directement des plaintes à la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples marque un recul pour les droits humains en Côte d’Ivoire.

“Ce retrait privera les particuliers et les ONG ivoiriens d’un recours judiciaire précieux, lorsque leurs droits sont bafoués et qu’ils n’ont pas réussi à obtenir justice devant les tribunaux de leur propre pays. Ce retrait est également une énième attaque de front au système régional de protection des droits humains.

“Cette décision, qui prendra effet dans un an, intervient dans un contexte pré-électoral où le gouvernement ivoirien a multiplié les attaques contre des opposants politiques et voix dissidentes.”

Alice Banens, conseillère juridique pour l’Afrique à Amnesty International.

Comments

comments

What Next?

Related Articles