09192020Headline:

Cameroun: au moins cinq personnes ont été tuées dans l’extrême nord du pays

Au moins cinq personnes ont été tuées dans l’extrême nord du Cameroun, près de la frontière avec le Nigéria, à la suite d’une attaque kamikaze, ont annoncé dimanche des responsables locaux.
Citant un agent de sécurité local, l’AFP rapporte que l’attaque terroriste qui a eu lieu dans le village camerounais de Zeleved vendredi soir, a été mené par un kamikaze. Les personnes tuées sont des habitants du village âgés de 10 à 70 ans, dont le chef du village.

L’extrême nord du Cameroun est une zone où des groupes djihadistes mènent régulièrement des attaques. Les membres du groupe djihadiste basé au Nigéria Boko Haram ainsi que la Province de l’État islamique d’Afrique de l’Ouest (ISWAP), y sont les plus présents.

Boukar Medjeweh, le maire de Mozogo dans la même région, a confirmé que cinq personnes avaient été tuées. Les attaques dans cette région frontalière sont devenues de plus en plus fréquentes ces derniers mois, comme elles l’ont fait tout autour de la région du lac Tchad le long des frontières Nigéria-Tchad et Nigéria-Niger.

L’attaque de vendredi est intervenue six semaines après un autre assaut dans la même région contre un camp de personnes à Nguetchewe qui avaient déjà été forcées de fuir leurs maisons par la violence. Deux jeunes kamikazes ont tué 18 personnes et en ont blessé 15 autres.

Melv Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles