03262017Headline:

Camp pénal de Bouaké : Des révélations sur des échanges entre Koua Justin et l’Onuci;ce qui a été dit

koua justin

Le Secrétaire général adjoint (Sga) du Front populaire ivoirien (Fpi, camp Sangaré) chargé des relations avec les syndicats et organisations de masse, Koua Justin, se porte bien. C’est ce que révèlent nos sources qui précisent qu’il a reçu, ces derniers jours, au camp pénal de Bouaké, la visite d’agents de l’Opération des Nations unies pour la Côte d’Ivoire (Onuci). « Deux jours après son transfèrement au camp pénal, il a été écrit que Koua Justin a été transféré dans un centre de santé. Faux ! Dès que cet article est sorti, un agent de l’Onuci, plus précisément de la cellule des droits de l’Homme, s’est présenté au camp pénal et a exigé à le voir. C’était une femme. Conduite au détenu, elle lui a posé des questions sur son état de santé », a rapporté l’un de nos informateurs. Et d’ajouter : « Et Koua Justin de répondre avec un air un peu agacé : « Vous me voyez, suis-je malade ? Je ressemble à quelqu’un qui est malade ?». Après ces échanges, la dame de l’Onuci est repartie. Mais un autre agent est revenu après qu’Amnesty international a écrit que « Justin Koua a d’ailleurs été transféré dans un centre médical pour traitement pour des blessures non-spécifiées ». « C’était le samedi 9 mai 2015. Les régisseurs des prisons de Côte d’Ivoire étaient en réunion au camp pénal. Et un véhicule 4×4 estampillé Onuci est arrivé. L’agent arrivé s’est présenté à nous. Il a dit qu’il voulait voir Koua Justin qui a subi des tortures dès son arrivée au camp pénal. Nous étions tous surpris. Quand il a été conduit à Koua, il n’a pas eu la même chance que la dame qui était déjà passée… », a révélé une autre source. « Koua lui a dit : « Je n’ai jamais été torturé par qui que ce soit depuis mon arrivée dans cette prison… J’ai été juste conduit à l’infirmerie du camp pénal pour un bilan de santé. On m’a dit que c’était une routine ici… Si vous voulez que je me porte mieux, alors libérez-moi tout de suite et vous verrez. Avez-vous déjà vu un détenu dire qu’il se porte bien en prison ? Mais de là à dire que j’ai été torturé, franchement, vous dépassez un peu les bornes. Pour vous, les droits de l’Homme, c’est seulement ici au camp pénal ? Où étiez-vous pendant tout ce temps ? » », a-t-elle rapporté. Cet autre agent de l’Onuci est, lui aussi, retourné. Autre information, c’est que des parents et connaissances de Koua Justin ont tenté de le voir. Mais, il leur a été demandé de prendre une autorisation à Abidjan.

Rappelons qu’Amnesty International a fait savoir, jeudi 7 mai 2015, dans un communiqué, que « Justin Koua a d’ailleurs été transféré dans un centre médical pour traitement pour des blessures non-spécifiées ». Cette information a laissé croire que le jeune leader frontiste avait subi des maltraitances au camp pénal de Bouaké.

Ladji Abou SANOGO (Correspondant régional)

Source: Soir Info, mardi 12 mai 2015

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment