02232024Headline:

Can 2023: Aucun Ivoirien tué au Sénégal

La rumeur avait pris du volume. Elle s’est retrouvée sur les réseaux sociaux, notamment Facebook et ses messageries. Particulièrement Whasapp. C’est dans les groupes de cette messagerie que l’information de ce que des Sénégalais s’en seraient pris à des Ivoiriens au coup de sifflet final de la rencontre Éléphants contre Lions de la Teranga a été le plus diffusée. D’abord dans les heures qui ont suivi la fin de la rencontre des huitièmes de finale de la Can 2023, ensuite dans la journée d’hier.

Cette rumeur livrait une information grave : un Ivoirien a été tué par bastonnade.

balancées sur les réseaux sociaux, témoignages d’Ivoiriens vivant au Sénégal. Mais surtout de l’ambassade de la Côte d’Ivoire à Dakar, de l’association des étudiants ivoiriens et aussi des autorités sénégalaises.

Toutes les sources sont unanimes : aucun Ivoirien n’a trouvé la mort à la suite de l’élimination du Sénégal par la Côte d’Ivoire. Et ce, après bien de vérifications.

« Juste après le match, nous avons été informée de ce qu’un Ivoirien aurait succombé de ses blessures dans le plus grand hôpital de Dakar. Nous y sommes rendus et il n’y avait trace ni d’un corps ni d’un blessé ivoirien enregistré aux urgences. »

Mme Abouya née Kokola Ama Marie Cécile, premier secrétaire de l’ambassade de Côte d’Ivoire au Sénégal qui assure l’intérim de l’ambassadeur, a passé de nombreux coups de fil aux Ivoiriens de Dakar. La diplomate a aussi travaillé en étroite collaboration avec les autorités sénégalaises et l’association des étudiants ivoiriens.

Le préfet de la région de Dakar signera dans la journée d’hier un communiqué mettant fin aux rumeurs. «L’autorité chargée de veiller à la sécurité publique informe qu’aucun cas de décès en lien avec cet événement sportif ou de violences visant la communauté ivoirienne n’a été constaté ».

D’où est partie la rumeur ? De deux vidéos: l’une montrant un jeune poursuivi par une cohorte d’individus et l’autre une bande de jeunes tabassant un homme. Le fact-checking n’a pas permis de dater et de situer ces vidéos dans une rue de Dakar. La voix off qui accompagne la première vidéo ne laisse pas le lecteur indifférent.

La commentatrice étant si incisive.Notre confrère sénégalais, Aly Diouf, chef de service politique et international au quotidien pro- gouvernemental, Le Soleil, nous a rassurés: «Ce n ‘est pas vrai, c’est une rumeur. Ici au Sénégal, les Ivoiriens sont chez eux. Ce qui unit les deux pays est plus fort qu’un match de foot.

A l’heure du Big Data, évitons de tomber dans la manipulation ». Heureusement que ces rumeurs n’ont pas entraîné des conséquences ni à Abidjan ni à Dakar.

 

What Next?

Recent Articles