08202017Headline:

Candidature du Pdci en 2015 : Bédié bloque tout !

Bedié à Daoukro

Il y a du mouvement au Pdci-Rda, le parti de Henri Konan Bédié, qui pourrait se retrouver sur les feux de l’actualité dans les jours à venir.

L’annonce de la candidature du député Kouadio Konan Bertin et de celle de l’ancien ministre d’Etat, Essy Amara, polarise les attentions au sein de cette formation politique. Les bruits persistant sur les velléités de l’ancien Premier ministre Charles Konan Banny se préparant à son tour à déposer sa candidature à l’investiture du Pdci pour les échéances de 2015, accentuent encore plus l’animation au siège de ce parti.

Ces candidatures sonnent, en effet, comme un cinglant revers pour le président du parti, qui a déjà fait le choix de soutenir, au nom de sa formation politique, le tenant du pouvoir, Alassane Ouattara, pour sa réélection aux prochaines joutes présidentielles.

Henri Konan Bédié a lancé solennellement, depuis le 17 septembre passé, un appel à tous les militants et sympathisants du Pdci-Rda, ainsi qu’à toutes les formations membres du Rassemblement des Houphouétistes (Rhdp), à soutenir une ”candidature unique” du président Ouattara pour les échéances à venir.

L’héritier politique d’Houphouët-Boigny a recommandé à toutes les structures de son parti et à celles des formations composant le Rhdp, «de se mettre en mouvement pour faire aboutir ce projet». Un message accueilli avec peu d’enthousiasme par ses partisans, qui lui font l’affront de susciter des candidatures en leur sein.

Pour tenir sa promesse faite au président Ouattara, le président de la conférence des présidents du Rhdp entend point baisser la garde. Henri Konan Bédié est prêt à aller jusqu’au bout de sa logique. Quitte à user de la force pour imposer son choix.

La semaine dernière déjà, le président du Pdci a opéré des changements au niveau des organes dirigeants de son parti, en écartant certains cadres classés parmi ceux qu’il qualifie d”’irréductibles”. Une façon pour lui de restreindre les marges de manœuvre de ces collaborateurs ”indisciplinés”, qui ont osé braver son autorité. Le président Bédié et ses fidèles lieutenants n’entendent pas s’arrêter là.

La direction du Pdci, qui a annoncé une réunion du Bureau politique pour le 18 décembre prochain, se prépare à toutes les éventualités. Cette réunion, convoquée trois mois après l’appel de Daoukro, était prévue initialement pour décliner en actes les orientations données par le président du Pdci.

Ce Bureau politique devrait être le lieu de fixer la date et les grands axes de la convention du parti sexagénaire pour valider la candidature du président Ouattara. Un calcul, qui risque d’être faussé par les nouvelles candidatures annoncées.

Mais, selon des indiscrétions, Bédié et ses collaborateurs n’entendent pas se faire prendre au (…) Lire La suite sur Linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment