09262020Headline:

Casse d’Adjamé: 500 millions de F.Cfa pour les reloger

casse

500 millions de francs Cfa ont été dégagés par l’État pour permettre aux artisans de la casse d’Adjamé de se reloger sur le nouveau site aménagé à Abobo N’dotré.

« L’opération a débuté et les acteurs viennent récupérer leur kit pour se reloger à N’dotré. Chacun a droit à 150.000 francs Cfa et les gens viennent prendre le kit. Je pense que d’ici le 31 décembre 2014, ce sera terminé. Le 1er janvier 2015, tous doivent être partis. Maintenant celui qui ne part pas, ce sera à ses risques et péril. Un caterpilar viendra raser le site », a souligné Charles Jérôme Gauze, directeur général (dg) de l’artisanat, par intérim.

Il a fait ce point, le 26 décembre 2014, au cours d’une conversation téléphonique. Pour lui, ces artisans de la casse d’Adjamé se sont ravisés et ont compris le bien fondé de l’opération. « Certains demandaient 700.000 francs Cfa par individu. Nous leur avons signifié que cela n’était pas possible. Que d’ailleurs, étant donné qu’ils exerçaient là une activité libérale et qu’ils ne payaient pas d’impôts, l’État n’était pas tenu de leur donner un kopeck. Et que le geste de l’État était une manne à saisir au risque de tout perdre », a-t-il ajouté.

Selon les explications de M. Gauze, les 3400 travailleurs qui exerçaient sur ce site, sont en train de partir. « Certains, pendant plusieurs décennies louaient des baraques en bois et payaient un loyer mensuel sans jamais pu être propriétaire. Or, à N’dotré, les artisans ont le terrain et pourront se construire des box qui leur appartiendront. Pour ceux qui le désirent, un opérateur immobilier va construire le local à 600.000 francs Cfa. Ce sera leur propriété », a-t-il souligné.

Cette opération de relocalisation, faut-il le rappeler s’inscrit dans le cadre de la revalorisation et de la professionnalisation de ses artisans avec la construction de la casse moderne d’Abidjan. La nouvelle casse d’Abidjan dont les travaux ont démarré depuis fin octobre devait en principe être livrée le 15 novembre 2014. Par ailleurs, même, le déménagement des artisans ferrailleurs sur le site aménagé de N’dotré conditionne le démarrage des travaux de la construction de la nouvelle gare routière d’Adjamé. Aussi, le 4 décembre 2014, Jean-Louis Billon, ministre du commerce, de l’artisanat et de la promotion des Pme a-t-il effectué une visite de terrain sur le site de relocalisation de la casse d’Adjamé à N’dotré.

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles