03272017Headline:

Ce qui se passe entre Ouattara et Soro,Hollande et les opposants mettent la pression sur Ouattara

ouattara et soro

Ce qui passe entre Ouattara et Soro

Le Président de l’Assemblée nationale Soro Guillaume a accordé une interview à la presse, au Bénin, dans laquelle il se vide pratiquement. Nord-Sud Quotidien écrit à la Une ce que dit Guillaume Soro à propos de la présidentielle d’octobre 2015. « Ouattara veut gagner, mais… » de manière éloquente, semble dire Soro. S’opposant à l’idée que la future élection serait sans enjeu parce que Ouattara a déjà le soutien du Pdci, le président du parlement ivoirien a affirmé que Ouattara a pour objectif de gagner l’élection au premier tour. « Mais attention, il veut la gagner avec un taux de participation plus qu’honorable ».

Quant à la guerre de succession à Ouattara, Soro répond que c’est au chef de l’État de « décider », fait savoir le journal. « Je suis président de l’Assemblée nationale, dauphin constitutionnel. Maintenant qui sera le dauphin politique ? Ça, je n’en sais rien ! Il reste que le Président Ouattara, dans notre camp, est le seul chef. Ce sera au président de le décider », a répondu Soro.

Pour la campagne de Ouattara, L’inter titre : « Soro dribble tout le monde », car il a fait une proposition autre que l’on a pensé. En effet, l’ex-premier ministre a révélé. « Par acquit de confiance, en début d’année, j’ai proposé au Président de la République de reconduire son équipe de campagne de 2010 sur la foi du principe qu’on ne change pas une équipe qui gagne ».

Soir Info, lui rapporte ce que Soro déplore au sujet du limogeage du ministre Lobognon. « Je regrette simplement tout le charivari autour de cette affaire. Cependant, l’opinion doit apprendre à dédramatiser les entrées et sorties des ministres dans le gouvernement », s’en plaint-il.

Élections 2015 apaisées?

« Élections transparentes et apaisées : Non aux va-t-en guerre », affiche à la Une Le Patriote. Il traite des promesses de Ouattara d’organiser des élections apaisées. « A paris, le Président Ouattara a rassuré son homologue français sur sa détermination à organiser des élections transparentes », dit le journal. De ce fait, le journal dit non aux va-t-en guerre parce que « les Ivoiriens ne veulent plus souffrir ».

Même au Front populaire ivoirien (Fpi), la branche Affi est d’accord avec le fait. Elle a invité les Ivoiriens à se faire enrôler. « Révision de la liste électorale / Abouo N’dori aux militants du FPI : ”Inscrivez-vous massivement ». Il a ainsi interpellé les secrétaires nationaux: « Il faut veiller absolument à ce que nos camarades soient inscrits sur la liste électorale ».

« Mais comment croire et prendre au sérieux les promesses du même Ouattara, qui ne veut pas écouter les revendications de la même nature de son opposition ?», se demande Le Temps, qui affirme que Ouattara « fait des déclarations pour tromper et endormir la communauté internationale ».

Menaces sur Ouattara

A en croire Le Temps, « Gnaoré Achille, le responsable des parlements et agoras de Côte d’Ivoire et ses camarades, ont saisi dans la journée d’hier, mercredi 17 juin 2015, la représentation de l’Union Africaine en Côte d’Ivoire pour lui poser les périls qui guettent la Côte d’Ivoire par la faute de Ouattara ». Ces griefs sont « l’inéligibilité de Ouattara et le non-respect de notre loi fondamentale », ont écrit les jeunes de l’opposition.

Pour sa part Lg Infos parle de la pression de Paris sur Abidjan et titre « pourquoi Hollande a reçu Ouattara devant témoins ». En effet, Hollande a affirmé que la France, « sa » France à lui ne marchandera pas sa diplomatie étrangère dans cette partie de l’Afrique prête à exploser si rien n’est fait, écrit le journal, qui ajoute que c’est pourquoi le secrétariat de l’Élysée a écrit : « le Président de la République française a appelé à l’attention de son homologue sur la lutte contre l’impunité.

De ce fait, Le Quotidien d’Abidjan avance que, selon des sources, Hollande s’est opposé à Ouattara qui refuse de livrer les ex-com’zones à la justice. Le président français lui a fait injonction de jouer dans le sens d’une justice équitable, affirme le journal. C’est pourquoi à la Une, le journal barre : « À 4 mois de la présidentielle, Hollande exige le transfèrement des com’zones à la Cpi

 linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment