09212019Headline:

CEI: ces copinages à l’UA qui inquiètent… Moussa Mahamat est-il conscient du danger qu’il fait courir à la Côte d’Ivoire ?

Le tchadien Moussa Mahamat se dit satisfait des bracages opérés par le régime Ouattara pour contrôler la Commission électorale indépendante de Côte d’Ivoire. Faut-il en rire ou en pleurer ?

Dernièrement élu à la tête de la Commission de l’UA avec le soutien de M. Ouattara, ce fonctionnaire est-il conscient du danger qu’il fait courir à la Côte d’Ivoire avec ses déclarations personnelles, hasardeuses et non endossées par aucun autre pays membre de l’organisation ?

Cet ancien ministre des multiplies gouvernements de l’autocratie Tchadienne actuelle sait-il à quoi il engage l’organisation Africaine en Côte d’ivoire en voulant polir ses accointances avec Abidjan ?

Une chose est cependant sûre, c’est que comme en 2010-2011 lors de la crise postélectorale, un fonctionnaire de l’UA à l’instar de Jean Ping, désormais président virtuel du Gabon, pourrait à nouveau avec ses prises de position hasardeuses, immatures, sans clarté et en totale opposition avec les standards de la démocratie, plonger une fois de plus la Côte d’ivoire dans une autre crise politique plus virulente. 2020 c’est demain.

Ovajab Media, LLC

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment