12172018Headline:

C’est Dieu qui a ouvert les portes de la prison, Ndlr et nous sommes sortis; La porte par laquelle tous les autres détenus et moi sommes sortis, Gbagbo va y passer (Simone Ehivet Gbagbo).

L’ex-Première dame, Simone Ehivet Gbagbo, a affirmé, vendredi 21 septembre 2018, que son époux, Laurent Gbagbo, reviendra de la Cour pénale internationale (Cpi), à La Haye, où il est actuellement incarcéré et jugé pour crimes contre l’humanité.

« C’est Dieu qui a ouvert les portes (de la prison, Ndlr) et nous sommes sortis. La porte par laquelle tous les autres détenus et moi sommes sortis, Gbagbo va y passer. La porte est ouverte et personne ne pourra la refermer. On peut pouvoir la retarder mais elle est ouverte (…) Gbagbo va revenir et reprendre le pouvoir », a dit l’ex-députée d’Abobo. Mme Gbagbo recevait, au domicile familial, à Cocody-Riviera, des populations du département d’Oumé, venues la saluer après sa sortie de prison, mercredi 8 août 2018.

L’ex-Première dame a prié ses hôtes de recoudre « le drapeau pour la vraie unité » en vue de la réconciliation nationale. Cet objectif ne peut être atteint qu’au prix d’un pardon sincère et véritable, a expliqué Simone Gbagbo, se voulant porteuse d’espoir pour l’ensemble des victimes de la crise post électorale. « La prophétie s’est réalisée à un moment où je ne m’y attendais pas. Par la grâce à Dieu, je suis sortie de prison et je suis en bonne santé. Je voudrais vous rassurer que Dieu m’a gardée (…). Ce qu’il attend de nous, c’est que nous réussissions, ensemble, la restauration de la nation ivoirienne. La réconciliation signifie l’abandon des poids, des choses de la société. Le pardon n’est pas un sentiment, mais une décision qu’on prend. Aucune discussion ne peut aboutir s’il n’y a pas de sincérité », a signifié Mme Gbagbo.

Auparavant, l’ex-ministre Odette Likikouet Sauyet, au nom des cadres d’Oumé, a exprimé le soutien de la délégation à Simone Gbagbo. A en croire la porte-parole, les populations d’Oumé sont dans l’attente de Laurent Gbagbo afin que « la paix et la réconciliation soient effectivement scellées ».

Yobo Faustin, chef de canton, président du collectif des chefs de village du département d’Oumé, est revenu sur le sens de leur mobilisation. Elle relève, selon M. Yobo, d’une communion qui transcende les clivages ethniques et politiques et confirme la détermination des populations du département dans toutes ses composantes. « Pendant le temps qu’elle était en prison, elle était dans nos cœurs, je me réjouis de la voir sereine », s’est exprimé le chef de canton.

Depuis sa sortie de prison, suite à une ordonnance d’amnistie du chef de l’État, Alassane Ouattara, Simone Ehivet Gbagbo n’a pas cessé de recevoir des groupes constitués et des citoyens issus de divers horizons.

Venance KOKORA

Légende: L’ex-Première dame continue de recevoir le soutien de populations après sa sortie de prison.

AIP

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment