02082023Headline:

«Cette année, on s’adapte»: en France, la hausse des prix ne gâchera pas les fêtes

Comment faire plaisir à tout le monde pour le menu de Noël cette année ? Entre l’augmentation des prix de l’énergie, les cadeaux à faire et les prix des courses qui augmentent, certains Français n’hésitent pas à revoir le sacrosaint repas de Noël.

Comme tous les ans, Mylène et son mari reçoivent la famille pour le réveillon. Mais cette année, avec la hausse des prix, les concessions commencent dès l’entrée : « D’habitude, on se fait foie gras et saumon. Mais vu le prix du foie gras, on va rester juste sur le saumon. Et puis pour le plat, d’habitude, on se fait chapon aux morilles. Cette année, on s’adapte, on va faire dinde et petits champignons ».

« Le dessert, c’est obligé »
Dix à table, ça peut vite faire grimper la note. Alors cette année, plus que jamais, Mylène s’est organisée : « Ma sœur va faire le feuilleté pour l’apéro. Ma mère, je l’ai mise à contribution pour les fromages, ma belle-mère pour le Champagne. Par contre, il y a un truc auquel on ne déroge jamais, c’est le dessert. Chez nous, la bûche trois chocolats du petit pâtissier du coin, c’est obligé. Donc, on va y aller, on va se faire plaisir et en plus, les enfants adorent ça ».

De quoi finir le repas en beauté, mais aussi l’occasion aussi de se recentrer sur l’essentiel : « Même si ce n’est pas le meilleur repas de Noël et qu’on a perdu la Coupe du monde, on va s’éclater tous ensemble. On est en famille. Il y a la santé. Donc, on ne va pas se plaindre, on est super contents ».

Inflation et grippe aviaire
D’après une étude de Cofidis, en partenariat avec CSA Research, les Français ont dépensé 568 euros en moyenne pour les achats de Noël cette année. Cela correspond à 35 euros de plus qu’en 2021 et le principal responsable est tout trouvé : l’inflation.

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles