12052022Headline:

Chine : le zéro Covid fait tousser l’activité manufacturière

 

L’activité manufacturière en Chine a dévissé en octobre en raison des restrictions anti-Covid, malgré un rebond de la croissance au troisième trimestre, selon des chiffres officiels publiés lundi.Après une brève reprise le mois dernier, l’activité manufacturière, indice clé de la santé économique d’un pays, s’est de nouveau contractée ce mois-ci. L’indice des directeurs d’achat (PMI) s’est établi à 49,2 points contre 50,1 en septembre, a indiqué le Bureau national des statistiques (BNS). Un nombre inférieur à 50 témoigne d’un repli de l’activité.Des analystes sondés par l’agence Bloomberg avaient anticipé une contraction plus modérée (49,8). L’activité manufacturière avait connu une légère reprise en septembre après deux mois de contraction.

Son retour dans le rouge contraste avec les bons chiffres de la croissance publiés lundi dernier en Chine. En dépit de confinements à répétition, le géant asiatique a en effet vu sur un an son produit intérieur brut (PIB) croître de 3,9% entre juillet et septembre, contre 0,4% au trimestre précédent, à en croire les données officielles.La Chine continue à suivre une stratégie anti-Covid inflexible, près de trois ans après l’apparition des premiers cas à Wuhan (centre). Cette politique se traduit par des confinements dès l’apparition de cas positifs, des tests PCR quasi obligatoires plusieurs fois par semaine ou encore le placement en quarantaine des personnes issues de zones à risques.

Ces mesures, qui entraînent la fermeture inopinée d’entreprises et d’usines, pèsent lourdement sur l’économie. La semaine dernière, la plus grande usine d’iPhone au monde, à Zhengzhou (centre), a ainsi reconnu être affectée par un foyer de Covid, tandis que le parc d’attractions Universal Resort à Pékin a dû fermer pour les mêmes raisons.Stratégie «zéro Covid»

«Les fondamentaux de la reprise et du développement de l’économie chinoise doivent encore être consolidés», a admis dans un communiqué un responsable du BNS, Zhao Qinghe. Les chiffres de l’activité manufacturière traduisent «un essoufflement» de la reprise, relève l’analyste Zichun Huang, du cabinet Capital Economics.

Malgré ses conséquences sur l’activité, le président Xi Jinping a réaffirmé ce mois-ci le bien-fondé du «zéro Covid», douchant tout espoir de retour à la normale. Par conséquent, «l’économie chinoise restera en souffrance» ces prochains mois, prévient Zichun Huang.

La politique sanitaire de Pékin est à rebours de nombreux pays, qui cohabitent avec le virus et ont levé les restrictions. La Chine a fait état lundi de 2.898 nouveaux cas positifs sur son territoire, un chiffre en hausse, ce qui entraîne un durcissement des mesures.

De son côté, le PMI non-manufacturier, qui englobe le secteur des services et de la construction, s’est lui aussi affiché en repli ce mois-ci, à 48,7 points. L’indice était en territoire positif en septembre (50,6). Il s’agit de sa première contraction depuis le mois d’avril.

Le pouvoir a fixé cette année un objectif de croissance d’environ 5,5%, après 8,1% en 2021. Mais nombre d’économistes le jugent désormais irréaliste compte tenu des obstacles à l’activité en Chine.

Le Fonds monétaire international (FMI) a lui-même revu à la baisse ses prévisions pour la Chine cette année (3,2%). Il s’agirait de sa croissance la plus molle depuis quatre décennies, hors période de Covid.

Avec AFP

Comments

comments

What Next?

Recent Articles