06222018Headline:

Choix des candidats aux municipales 2018: Ça coince entre les cadres du Rdr dans le Gbêkê

La vice-présidente du Rdr, Jeanne Peuhmond, n’a pu départager les candidats au parrainage de leur parti pour les municipales 2018

C’est désormais officiel. La liste des candidats à la candidature du Rdr aux élections municipales et régionales de 2018 dans le Gbêkê a été rendue publique hier dimanche 3 juin 2018 au cours d’un conclave tenu au siège du Rdr au quartier N’gattakro de Bouaké. Supervisée par la vice-présidente du Rdr en charge de la région, Brou Adjoua Jeanne Peuhmond, cette rencontre a réuni plusieurs secrétaires de sections et commissaires politiques du parti. Les hôtes du jour ont dévoilé la liste des candidats devant concourir aux couleurs du parti à la case. Pour les régionales dans le Gbêkê, c’est le ministre Sidi Touré, qui a été retenu. A Bouaké, 3 candidats ont été retenus. Entre autres, le maire sortant, Djibo Nicolas, le secrétaire départemental, Ibrahim Bah Karamoko et Touré Souleymane, Conseiller technique du Premier ministre. Dans la commune de Brobo, une seule candidature a été enregistrée, celle du Dr Fatoumata Traoré Diop. Quant à Sakassou, le dossier du secrétaire départemental, Brou Kouamé a été retenu. A Béoumi, 3 candidats se disputent le siège de la cite des ‘’Godè’’. Il s’agit de Houphouët Djeha, de Traoré Yacouba et du professeur Gadegbekou Samuel.

En dehors de Brobo et de Sakassou, dont les candidats attendent certainement d’aller en roue libre ou en Rhdp, le débat fait rage entre ceux de Bouaké et de Béoumi, qui se disputent les postes locaux. Le bureau de séance présidé par Mme Peuhmond a donné l’occasion à chacun des candidats de s’exprimer sur ses intentions ainsi que son programme de société. Dix minutes ont suffi pour que chacun donne sa vision sur ses ambitions. Au terme de cet oral, les candidats de Bouaké et de Béoumi ont été invités à privilégier en leur sein le consensus à l’effet de désigner un candidat devant défendre les couleurs du parti à la case. Les délibérations n’auront rien donné. Chaque candidat estime être le meilleur cheval pour représenter dignement le parti à ces prochaines joutes.

Face au manque de consensus, la vice-présidente du Rdr en charge du Gbêkê a dit s’en remettre à la direction nationale du parti pour faire l’arbitrage qui s’impose. Quant aux candidats, ils promettent de se conformer aux décisions qui adviendront de la direction du parti.

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment