10242020Headline:

Cinéma: L’ivoirien qui monte des chorégraphies de combat à Hollywood

A peine aux États-Unis Djakis à très vite posé son empreinte indélébile dans le puissant cinéma américain.
En effet, sollicité souvent pour monter des scènes de combat comme le film Dragon ou la série en post production Onika aux cotés de grands chorégraphes américain tel que “Mako San” un des chorégraphe de Batman ” Dark Knight, Djakis continue d’impressionner et de faire petit à petit son bonhomme de chemin.
Notons que Djakis avant de s’envoler pour les USA avait réalisé le 1er Film d’action ivoirien sans budget avec d’autres talentueux et déterminés jeunes ivoiriens et qui avait ému tout le monde “ULTIMATUM” .

Notons également que Djakis Diarra est ceinture noire 3e Dan en Shukiaido Karatedo une nouvelle discipline 100% ivoirienne crée par feu Zeran Adolphe dont Djakis fut un des premiers disciple et desormais l’ambassadeur incontesté. A la question d’une journaliste Américaine de savoir ce qu’il peut encore apporter au cinéma ivoirien Djakis répond avec modestie que le cinéma ivoirien se porte déjà de plus en plus bien et à ajouté : j’ai pas la solution miracle (rire) mais ensemble avec tous mes confrères et tous les acteurs de notre cinéma nous allons continuer à nous positionner en force. Des projets d’envergures arrivent et je compte meme installer une école de cascadeurs pour faire éclore se savoir et améliorer nos films d’actions. Félicitations-nous vivant bravo Djakis la Côte d’Ivoire est fière de toi 🇨🇮💪🏽🇨🇮

Melv Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles