05242017Headline:

Cocody : Voici pourquoi le maire veut fermer les gares routières

frci syndicat

Fermeture des gares routières à Cocody : Voici pourquoi le maire N’Goan Mathias a pris cette décision

Lors d’une réunion municipale le mercredi 29 avril 2015, M. N’Goan Aka Mathias, maire de la commune de Cocody a pris un certain nombre de décisions afin de ramener la quiétude dans les gares routières de sa commune. Il s’agit selon lui, de sa responsabilité de maintenir l’ordre dans sa commune. Selon le maire, afin de favoriser le développement économique et promouvoir l’économie locale, il a favorisé l’occupation du territoire par la multiplication d’acteurs du transport qui avaient pour consigne de travailler dans l’ordre et la discipline. Dans la pratique, le maire dit avoir accéder à la demande d’un certain nombre d’acteurs syndicaux à l’effet d’exercer sur le territoire comme les premiers qui y exercent. Un arrêté municipal a autorisé six (6) syndicats de transporteurs et six (3) syndicats de chauffeurs à exercer afin selon lui, de respecter la libéralisation du secteur, sa redynamisation et donner de l’emploi à des jeunes. Cette décision a suscité le mécontentement des premiers acteurs sur le terrain. Malgré de nombreuses réunions afin d’expliquer le bien-fondé de l’application de cet arrêté, les premiers acteurs ont utilisé tous les moyens pour s’y opposer. Ce qui provoque régulièrement, des troubles à l’ordre public, des blessés graves, des interpellations et des détentions. « Notre population n’est plus sereine, nos forces de l’ordre sont plus que sollicitées », a indiqué le maire N’Goan Mathias. C’est pourquoi, il a pris les décisions suivantes : la fermeture de toutes les gares de taxis communaux et interurbains jusqu’à nouvel ordre tous les encaissements liés à l’activité syndicale sont suspendus dans les gares et sur les voies publiques pour période de 3 mois renouvelable ; les forces de l’ordre sont chargées de l’exécution de ces mesures (une réquisition leur sera adressée), la Conseil municipal sera saisi dans les jours à venir à l’effet de délibérer sur une règlementation susceptible de ramener l’ordre et la discipline dans le milieu du transport communal, et ce, pour le bien des populations de Cocody.
Cette décision du maire de Cocody a été fortement saluée par M. Traoré Adama, président de la Confédération des transporteurs et conducteurs de Cocody (CFTC), dont la structure est victime des agissements des premiers acteurs syndicaux. Traoré Adama, lors d’une conférence de presse animée le samedi 2 mai à son siège aux II Plateaux a appelé ses syndiqués, transporteurs et conducteurs à faire respecter cette décision du maire de Cocody. Il a affirmé que son syndicat ne se reconnaissait pas dans les tracts distribués et qui appellent à discréditer l’autorité du maire.
OG

L’intelligent d’Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment