07182019Headline:

Congrès Rhdp: la jeunesse du Guemon et Cavally se mobilisent pour repondre à l’appel de leur devanciers.

Le congrès du rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) du 26 janvier prochain au palais des sports de Treichville au centre des débats dans l’opinion.

Dans le cadre de ce congrès, des élus locaux  ont été missionnés pour la mobilisation dans leurs régions et départements par le comité d’organisation.

À l’ouest, dans les régions du Guemon et Cavally, au sein de la jeunesse, des voix sont discordantes quant à la participation à ce congrès.

L’union nationale de la jeunesse du Guemon  et du Cavally  (Unaj-GC), dans une déclaration transmise à KOACI ce samedi 12 janvier 2019 dit ne pas être concernée par l’appel à la mobilisation de leurs élus locaux. Pour Erick Doffo, président de L’Unaj-GC, la jeunesse du Guemon et du Cavally  n’a aucun parti politique. Le premier responsable de la jeunesse  wê estime que leur seul parti politique reste le développement de leurs régions. Il appelle également les élus locaux  à mettre en exécution leurs promesses de campagne plutôt que d’instrumentaliser la jeunesse.

«La jeunesse du Guemon et du Cavally  voudrait rappeler à toutes fins utiles que contrairement aux messages véhiculés dans certains forums et milieu de la jeunesse  wê, qu’elle n’est ni de près ni de loin concernée par une quelconque mobilisation pour un quelconque congrès le 26 janvier prochain. Ne nous y trompons pas, la jeunesse wê a fait le choix du développement et de la maturité. Nous ne sommes pas affiliés ni à un parti encore moins à un groupement politique. Le président Erick Doffo voudrait rappeler à nos élus leurs engagements pris devant nos parents. On peut tromper le peuple un temps, mais on ne peut le tromper tout le temps. Le peuple wê a porté des élus locaux  à la tête des régions et des mairies pour un développement local et rien d’autre. C’est sur ces chantiers que ces élus locaux sont attendus », précise le communiqué.

Pour terminer, le premier responsable de l’Unaj-GC a invité sa jeunesse à faire le choix de la maturité et de la responsabilité tout en restant loin de la manipulation et de la fourberie. Car pour lui, il est temps que cette jeunesse prenne conscience afin d’être des acteurs de développement de leurs régions.

« Le président Erick Doffo et son bureau rappellent qu’ils n’ont mandaté personne à une mobilisation pour un quelconque congrès le 26 janvier que cela soit clair dans l’esprit de tout un chacun », a-t-il conclu.

Jean Chresus

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment