06232024Headline:

Corée du Sud, Japon et États-Unis renforcent leur coopération face à la menace nord-coréenne

Nouvelles réactions suite au tir du missile intercontinental Hwasong-18 de jeudi par Pyongyang. Après un premier exercice militaire immédiat de Séoul et Washington vendredi, les deux armées ont annoncé un nouvel exercice aérien, du 17 au 28 avril. Une nouvelle réaction, cette fois plus massive, mobilisant plus d’un millier d’hommes et une centaine d’appareils à la base militaire de Gwangju, dans le sud du pays.

Samedi, la Corée du Sud et le Japon, près duquel le missile balistique s’est écrasé, ont également indiqué vouloir tenir des exercices militaires conjoints de façon régulière pour dissuader la Corée du Nord. Par la même occasion, le conseiller sud-coréen à la Sécurité a évoqué l’intégration de Tokyo au partenariat de renseignement entre Washington et Séoul.

Si un pacte du même genre existe déjà avec le Japon, cette proposition vise à renforcer la coopération entre les trois pays. L’objectif est de partager plus amplement les informations au sujet de la Corée du Nord. Cette question sera discutée par les présidents sud-coréen et américain lors d’une rencontre prévue le 26 avril à la Maison Blanche.

What Next?

Recent Articles