10302020Headline:

Côte-d’Ivoire–2 policiers bastonnés par « Amara Le gros » l’autre Yacou le chinois en liberté

Amara le Gros

On connaissait Yacou Le Chinois, le célèbre prisonnier FRCI qui fait la pluie et le beau temps à la prison MACA d’Abidjan. On ne connaissait pas beaucoup Amara Le Gros. Eh bien, ce gros bras qui s’est fait enrôler au sein des FRCI de Ouattara à la faveur de la crise postélectorale en Côte-d’Ivoire, est devenu une véritable gangrène à Abobo.
Son dernier méfait s’est déroulé ce jour, jeudi 23 octobre 2014.
En effet, des agents du Burida escortés par des policiers ont fait une descente ce matin à Abobo et ont réussi à saisir plusieurs milliers de CD piratés. Mais à leur grand étonnement, Amara Le gros a débarqué avec ses hommes, à pied, au niveau du rond-point de la mairie, et muni d’un pistolet automatique, a menacé d’abattre les policiers et agents du Burida si ceux-ci ne remettaient pas les CD piratés à leurs propriétaires. Il criait à qui voulait l’entendre que la police aurait dû l’avertir avant de mener une telle opération à Abobo.
Il s’en est suivi une altercation qui a débouché sur une bastonnade des agents en mission. On dénombre deux policiers blessés.
Amara Le Gros n’est pas à son premier forfait. C’est lui qui a interdit l’accès à Anne Ouloto, qui voulait démolir des constructions anarchiques à Abobo. C’est lui qui a interdit le meeting du FPI à Abobo. C’est encore lui qui a arrêté des microbes, qu’on a retrouvés morts mutilés, quelques heures plus tard.
Cet homme qui a le grade de caporal au sein des FRCI est placé directement sous le commandement du «Lieutenant-colonel » FRCI Jah Gao.

LPF Abrogoua

Comments

comments

What Next?

Recent Articles