10202017Headline:

Côte d’Ivoire 2020: «La Lettre du Continent» devoile Le plan secret de Ouattara pour « doubler » le PDCI et positionner le RDR

bedie adot

Côte d’Ivoire 2020: Le plan secret de Ouattara pour « doubler » le PDCI et positionner le RDR

«Le plan de Ouattara pour coacher Gon Coulibaly. Le Chef de l’Etat multiplie les signes visant à propulser son fidèle ami à la vice-présidence du pays. Voici comment…

Alassane Ouattara manœuvre déjà en coulisses pour placer son bras-droit Amadou Gon Coulibaly au poste de vice-président de la Côte d’Ivoire dès la réforme constitutionnelle qu’il proposera aux Ivoiriens, fin 2016, entérinée.

Tournées. Depuis plusieurs semaines, le Secrétaire général de la Présidence, surnommé «AGC», est coaché de manière à endosser ce costume le plus rapidement possible. Alassane Ouattara milite pour donner à son fidèle compagnon de route politique une envergure tant internationale que nationale. Influent sur les dossiers liés aux relations de Côte d’Ivoire avec la Chine, Amadou Gon est désormais également chargé de gérer l’ensemble des affaires touchant aux échanges entre Abidjan et les pays asiatiques. Le Secrétaire général est également mis en orbite sur le plan national. Il a été chargé d’effectuer, avant la fin du second quinquennat du Chef de l’Etat, des tournées dans toutes les provinces du pays afin de mieux tester sa popularité.

Il peut d’ailleurs compter sur un soutien de taille en la personne de Jeannot Ahoussou Kouadio. Ce dernier, Vice-président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), ancien Premier ministre et actuel ministre d’Etat chargé des relations avec les Institutions de la République, a décidé de mettre à sa disposition les réseaux de la puissante Association des élus et cadres du PDCI-RDA du Grand Centre, qu’il préside, structure particulièrement influente en pays baoulé (centre).

Inaugurations. Discret lors du premier quinquennat, AGC représente désormais Alassane Ouattara dans les réunions officielles. Ce fut le cas début mai à Paris où il a co-présidé, dans les locaux de la Banque Mondiale et aux côtés du Premier ministre Daniel Kablan Duncan, la cérémonie de levée de fonds de 45 milliards dollars destinés à financer le Plan national de développement (PND).

Quelques jours plus tard, le 25 mai, il a représenté le chef de l’Etat à l’inauguration de l’hôtel Radisson Blu d’Abidjan situé près de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny. Le Président ivoirien se trouvant pourtant physiquement dans la capitale économique. Le 4 juin, Amadou Gon Coulibaly a, enfin, participé au 49ème sommet ordinaire des chefs d’Etat de la Cédéao à Dakar, réunion au cours de laquelle Alassane Ouattara l’a présenté à de nombreux présidents Ouest-africains.» A écrit « La Lettre du Continent » N°734 du 20 juillet 2016.

Après avoir lu cet article, plusieurs militants du PDCI-RDA ont jointwww.africanewsquick.net qu’ils considèrent comme le seul journal en ligne proche de leur parti. Ils qualifient cette façon de faire du Chef de l’Etat de trahison. Ils se souviennent encore de l’Appel de Daoukro qui leur promettait l’alternance en 2020 avec un cadre du PDCI-RDA s’ils reconduisaient Ouattara à la présidence en 2015. Ils ont reporté leurs ambitions, attendant un soutien fort et clair du RDR, mais finalement, pour 2020, Ouattara décide de faire la promotion du RDR. «Si Ouattara choisit un cadre du RDR au poste de vice-président pour lui succéder, c’est qu’il ne veut pas de l’alternance en faveur du PDCI en 2020. Nos craintes deviennent de plus en plus une réalité. Nous devons désormais compter sur nous-mêmes pour prendre le pouvoir en 2020», disent-ils en substance. Surtout que le Président du RDR et Président de la République, le principal allié du PDCI-RDA, Alassane Ouattara, ne s’est jamais clairement prononcé sur cette alternance de 2020 en faveur du PDCI-RDA. Mieux, il refuse que le PDCI en parle. Voilà qui est désormais clair.

Ange Nicaelle LYRANE, avec «La Lettre du Continent»

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment