07212024Headline:

Côte d’Ivoire/ 3e mandat : Martin Bléou se dit menacé de mort suite à ses interventions sur l’illégitimité du Président Ouattara

ADRESSE A LA COMMUNAUTÉ NATIONALE ET INTERNATIONALE

Il me revient, de façon récurrente et convergente, de plusieurs sources, que la décision a été prise de m’éliminer physiquement, soit par empoisonnement,soit en provoquant un accident de la circulation, soit encore à l’arme à feu.

Les raisons invoquées au soutien d’un tel projet tiennent au fait que j’ai osé restituer la vérité du droit relativement à la question de la limitation du nombre de mandats présidentiels. Or, le principe de la limitation ne procède pas de moi; il existe, de façon continue depuis 2000, en tant que consacré par la Constitution du 1 août 2000, il a été reconduit par la Constitution du 08 novembre 2016.

Par l’information que voilà, je voudrais pouvoir prendre à témoin la communauté nationale et internationale à propos des risques auxquels je me trouve exposé pour avoir osé m’exprimer librement en ma qualité de citoyen et de juriste.

Fait à Abidjan, le 28 août 2020

Martin Bléou Agrégé de droit public et science politique Professeur titulaire des Universités Président d’honneur de la Ligue ivoirienne des droits de l’homme Ancien vice-président de l’Union inter africaine des droits de l’homme Ancien ministre de la Sécurité intérieure.

What Next?

Related Articles