09182018Headline:

Côte d’Ivoire/4 hommes lourdement armés Attaquent un poste de contrôle de l’armée: 02 civils tués, 03 assaillants interpellés à Bangolo

Quatre hommes lourdement armés ont attaqué dans la nuit du 3 au 4 janvier 2017, à 3h, du matin un poste de contrôle des éléments du Bataillon de sécurisation de l’ouest (BSO) basés dans le village de Ganzon dans la sous-préfecture de Gohouo-Zagna, département de Bangolo.

Cette attaque a fait deux morts au sein des habitants du village. Il s’agit des nommés Kehi Boneka Elysée (20ans) et Zanhan Angenor (25 ans) dont les habitations sont voisines au poste de contrôle visité par les assaillants.

Suite à cette attaque meurtrière, les hommes du lieutenant Coulibaly Moussa dit Moses, chef du détachement des Forces armées de Côte d’Ivoire (Faci) de Bangolo informés par un noctambule qui a formellement identifié un des quidams, ont interpellé trois membres présumés du commandos auteur des coups de feu meurtriers dans le village de Pona-Zibiao.

Il s’agit d’ Oulaï Serge, Blehi Ricardo et Fahé Landry. Un sous-officier présent lors de leur interpellation a indiqué que l’un des interpellés est un ex- milicien du FLGO (Front de libération du Grand Ouest) qui est rentré récemment du Liberia où il était en exil depuis la fin de la crise post électorale de 2011. Les trois criminels sont vite passés aux aveux avant d’être conduit par la gendarmerie à Daloa pour la suite de l’enquête.

Les militaires des FACI visiblement très nerveux après avoir échappé à la mort sont toujours à la recherche des armes utilisées par les assaillants. En attendant d’en savoir davantage, le chef du village de Ganzon, Banhie Douo Gaspard exige que la lumière soit faite immédiatement sur la mort de deux de ses administrés tombés sous les balles assassines de leurs frères de Pona Zibiao.

Fraternité Matin

 

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment