04262018Headline:

Côte d’Ivoire: 600 policiers et gendarmes en colère : « Nous attendons nos primes »ce qui se prepare..

Des éléments des ex Forces armées des forces nouvelles (FAFN), estimés à 600, sont en colère. Ceux-ci réclament le paiement de 12 millions de francs CFA chacun.

Faut-il s’attendre à des heures chaudes ces prochains jours ? En tout cas, 600 policiers et gendarmes, anciennement membres des FAFN, ne sont pas du tout contents. Selon Nord Sud Quotidien, au cours d’une rencontre à Abidjan, ces hommes auraient réclamé que les autorités respectent « les exigences de sortie de crise »« Nous n’avons pas travaillé pour un individu, mais pour une nation. Nous avons travaillé à rétablir la démocratie et l’Etat de droit. Par conséquent, le pouvoir doit respecter les exigences de sortie de crise », ont confié ces hommes en armes. Leurs propos sont repris par notre confrère dans sa parution du 13 décembre 2017.

Notre source poursuit pour indiquer que tout remonte au Programme national de désarmement, démobilisation et réinsertion (PNDDR). Ces 600 policiers et gendarmes avaient été sollicités pour la mise en œuvre du processus de désarmement, de démobilisation et de la réinsertion. « Nous attendons nos primes et salaire », ont-ils prévenu.

La Côte d’Ivoire a connu plusieurs crises menées par des soldats mécontents, revendiquant des primes impayées. Le pays a traversé quatre contestations militaires en trois ans.

imatin

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment