07242017Headline:

Côte d’Ivoire: Abidjan, Bouaké, Aboisso, Daloa: Un autre groupe de gendarmes en colère réclament des primes

Un recensement biométrique a cours dans les casernes et services de militaires et de la gendarmerie.

Il a démarré le lundi 10 pour prendre fin le lundi 24 avril. Cette opération connaît quelques difficultés sur le terrain, au regard de la colère de certains agents enrôleurs qui réclament des primes non payées. « Des gendarmes ont été désignés pour suivre le stage d’enrôlement à l’Ecole de gendarmerie. Les agents enrôleurs ont droit à une prime de 33.600 francs Cfa pour les deux semaines. Mais il est regrettable de constater que dans certaines localités, les agents ont perçu la totalité de leur prime tandis qu’à Abidjan, ils n’ont encore rien eu.

À Bouaké également, ils ont perçu 20.000 francs Cfa pour les deux semaines tout comme à Aboisso et à Daloa. La hiérarchie n’est pas informée de ces primes à double vitesse. C’est pourquoi nous réclamons nos primes et lançons un appel au commandement supérieur et au ministère auprès du Président de la République chargé de la Défense », a dénoncé l’un des agents, au nom de tous ses collègues, en détresse. Il s’est, par ailleurs, insurgé contre les difficultés rencontrées sur le terrain, notamment le manque de nourriture dû en grande partie à l’absence de prime.

A lire aussi: Changement dans l’Armée/ Voici ce qui a coulé les généraux Soumaila Bakayoko, Gervais Kouassi et Brindou M’Bia

Une source proche des services d’enrôlement que nous avons contactée s’est étonnée de cette attitude qui trahit la discipline militaire. « Ce n’est pas dans la presse qu’on pourra résoudre le problème d’un militaire ou d’un gendarme. Qu’ils se réfèrent à leur serment. La décence m’interdit de parler du montant des primes. Qu’ils viennent nous poser clairement leur préoccupation afin de situer les responsabilités. En tout état de cause, ce recensement biométrique est en leur faveur. Il permettra de maîtriser l’effectif des gendarmes et des militaires, d’avoir une base de données de qualité pour la gestion des ressources humaines avec un impact sur la solde, les baux administratifs…. », a précisé notre source.
L’infodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment