03242019Headline:

Côte d’Ivoire: Abidjan, Simone Gbagbo à propos de 2020 “On va gagner les élections”

Pour Simone Gbagbo, il n’y a pas de doute que le FPI revienne aux affaires dès la prochaine présidentielle. Pour ce faire, l’ancienne première dame appelle les militants de son parti à œuvrer pour la paix et la réconciliation nationale.

La grande confiance de Simone Gbagbo en l’avenir de la Côte d’Ivoire
Lors d’un meeting animé, ce dimanche à Bonoua, Simone Gbagbo a partagé son optimisme quant à une Côte d’Ivoire qui renoue avec la prospérité. Mais cela ne saurait se faire dans la division et sans la cohésion sociale. Voilà pourquoi l’épouse de Laurent Gbagbo exhorte ses parents du Sud-Comoé à désarmer leurs cœurs et à œuvrer pour un vivre ensemble harmonieux entre autochtones et étrangers.

La 2e Vice-Présidente du Front populaire ivoirien (FPI) a par ailleurs appelé les militants de son parti à travailler à l’union afin que le retour espéré de Laurent Gbagbo au pays puisse se passer dans de bonnes conditions, et surtout faciliter la reconquête du pouvoir d’Etat à l’élection présidentielle de 2020.

Larges extraits du message de Simone Gbagbo
Je voudrais dire merci à tout le Sud-Comoé pour la façon dont vous m’avez accueillie lorsque je suis sortie de prison. Merci parce que pendant que nous étions dans la tourmente, le Sud-Comoé a su s’ouvrir pour accueillir tous nos frères qui étaient à la recherche d’un refuge. Aujourd’hui les souffrances que vous avez endurées sont derrière nous. Souffrance, humiliation, vous devez mettre çà derrière nous pour plusieurs raisons

Parce que si vous gardez toutes ces rancunes dans vos cœurs, vous allez attraper des maladies. Pour des raisons de sécurité, vous devez pardonner. Si on ne se pardonne pas, mais demain la guerre peut reprendre. Si les Agni ne peuvent pas s’entendre avec les burkinabé qui sont sur leurs terres, ou est-ce que nous allons ? Nous sommes obligés d’aller à la réconciliation et à la paix. Quand je parle de paix, je ne parle pas de la paix hypocrite, mais d’une paix d’amour, sincère et remplie d’affection.

Je plaide pour une Côte d’Ivoire nouvelle, riche. Tant que la Côte d’Ivoire va être divisée, Dieu va mettre la main sur les richesses. Je plaide pour une Côte d’Ivoire riche où les hommes et les femmes produisent les richesses qui appartiennent d’abord aux Ivoiriens avant d’appartenir aux étrangers. Cela est possible à condition qu’on y travaille. Au-delà même du FPI, les jeunes Ivoiriens du PDCI, RDR, FPI, il faut que vous soyez des citoyens qui soient prêts à se battre pour leur nation, capables de rêver grand pour leur nation…

suite de l’article sur afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment