09242017Headline:

Côte d’Ivoire: accusations contre Damana Pickass, Stéphane Kipré et autres exilés, Affi se prononce et dénonce

Côte d’Ivoire: Invitation pour le congrès du RDR et accusations contre Damana Pickass, Stéphane Kipré et autres exilés, Affi N’Guessan se prononce et dénonce

Le Rassemblement des Républicains (RDR) a convié le président du Front Populaire Ivoirien (FPI), Affi N’Guessan, son adversaire politique, à son troisième congrès ordinaire, prévu du 09 au 10 septembre 2017, au palais des Sports de Treichville.

Appréciant ce geste du RDR, Pascal Affi N’Guessan a tout même décliné l’invitation estimant que le plus important pour lui, c’est le retour de certaines valeurs dans son parti.

« Le  RDR nous a récemment adressé un courrier pour nous convier à la cérémonie d’ouverture du Congrès qu’il organisera les 09 et 10 Septembre 2017 au Parc des sports de Treichville. Nous voudrions l’en remercier. Toutefois, pour l’heure, notre priorité c’est d’œuvrer à retrouver l’unité du FPI, notre parti », a déclaré le président du  FPI sur son compte facebook, en référence au bicéphalisme qui prévaut actuellement au sein du parti de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo.

Jugeant donc cette invitation inopportune, Affi N’Guessan en a profité pour exprimer son étonnement qu’elle intervienne dans un contexte d’accusation de  destabilisation de certains cadres de son parti en exil par les autorités du RDR.

« Par ailleurs, nous constatons qu’en même temps qu’il nous invite à son Congrès, le pouvoir RDR lance parallèlement une chasse à l’homme contre certains de nos partisans en exil. Cela est incongru et inacceptable. On ne peut vouloir une chose et son contraire », a-t-il signifié.

Tout en souhaitant une bonne tenue du  congrès du RDR, le président du  FPI a émis le vœu de voir certaines épineuses questions, notamment celle relative aux microbes, abordée et résolue définitivement.

« Néanmoins, nous formulons le vœu qu’à l’issu de son Congrès, le  RDR prenne la pleine mesure des souffrances qu’il inflige quotidiennement aux Ivoiriennes et aux Ivoiriens et en conséquence, mette en œuvre toutes les dispositions utiles pour que cessent notamment toutes les injustices, le fléau que constitue le phénomène des microbes, ces enfants qu’il dit être en conflit avec la loi et qu’il libère les détenus politiques et facilite le retour sécurisé en Côte d’Ivoire des exilés », a-t-il conclu.

Casimir Boh, Abidjan

koaci

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment