07172024Headline:

Côte d’Ivoire/ Affaire 3ème mandat : Cissé Bacongo dit et se dédit

L’illustre Maire(RHDP) de la commune de Koumassi a répondu aux questions de Africa 24 au sujet de l’actualité politique en Côte d’Ivoire. À la question du 3ème mandat du Président Alassane Ouattara, le ministre Maire semble ne pas être certain de ses dires. Lui qui disait qu’il n’était pas possible au président actuel de la Côte d’Ivoire de se porter candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre selon la constitution. Mais Aujourd’hui le même déclare qu’il est apte.

AFRICA 24 : Est-ce que cette nouvelle constitution donne la possibilité à Alassane Ouattara de faire un troisième mandat ?

BACONGO : L’article 183 de la constitution dit que la législation en vigueur au moment de l’entrée en vigueur de la nouvelle constitution reste applicable. En d’autres termes, l’article 35 de la constitution de 2000 présageait déjà que le mandat du président de la république était de cinq ans renouvelables une seule fois.

« ALASSANE OUATTARA A PRIS TOUTE LA PRESSE NATIONALE ET INTERNATIONALE À TÉMOIN DE NE PAS SE PRÉSENTER À L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2020 »

AFRICA 24 : Est-ce que le président de la République ne se représentera plus en 2020 ?

BACONGO : Le président de la République, Alassane Ouattara a pris toute la presse nationale et internationale à témoin de ne pas se présenter à l’élection présidentielle de 2020. L’article 183 de la constitution cristallise cette position.

VOICI LA DERNIÈRE INTERVENTION DE CISSE BACONGO

L’image contient peut-être : 1 personne, assis, texte qui dit ’M. Cissé Bacongo: Oui j'ai déclaré que la nouvelle constitution empêche Ouattara d'être candidat en 2020, mais c'était mon interprétation à moi et c'était d'ailleurs l'interprétation tous les membres du comité d'experts, mais Ouattara connaît le droit plus que nous tous réunis, de ce fait, son interprétation à lui, est la plus pertinente’

Pendant ce temps,

1 000 000 de signatures contre le 3ème mandat anticonstitutionnel d’Alassane Ouattara selon Malan De Ford AKA.

En effet Malan De Ford AKA a lancé cette pétition adressée à Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.

NON AU 3EME MANDAT ANTICONSTITUTIONNEL DE OUATTARA

Nous nous rappelons tous qu’en 2016, les autorités ivoiriennes avaient vite fait voter la nouvelle Constitution en évitant tout débat public sérieux pouvant exposer ce qu’elle cachait de conflictuel en son sein.
Aujourd’hui, le débat nous rattrape.
La constitution de 2016 que Ouattara avait brandie comme étant la Constitution qui allait régler le problème ivoirien est beaucoup plus conflictuelle que n’a été la Constitution d’août 2000.
À quoi, donc, nous aura servi cette Constitution qui a coûté des milliards de FCFA au contribuable Ivoirien (à travers l’organisation un référendum) si elle doit nous conduire à une autre crise électorale meurtrière seulement 04 ans après son entrée en vigueur ?

Que veut Ouattara au peuple Ivoirien ?

M. Ouattara a été au cœur de tous les événements malheureux qu’a connu notre pays depuis la mort du président Félix Houphouët-Boigny jusqu’à ce jour.
Partant du coup d’Etat institutionnel manqué de 1993 jusqu’à ce projet de 3ème mandat inconstitutionnel, en passant par le coup d’Etat militaire de 1999 et la rébellion armée de septembre 2002 ; le nom de Ouattara n’a fait que retentir à l’épicentre de tous les cataclysme politique en Cote d’Ivoire.
La dernière en date nous a valu plusieurs milliers de morts avec un génocide dans l’ouest du pays qui jusque-là est resté impuni. Les auteurs de ces actes macabres ont plutôt été promus à de hautes fonctions du pays pour avoir aidé Ouattara à conquérir le pouvoir d’Etat à travers la rébellion armée qu’il a financée.

Les coups de force doivent prendre fin. Les Ivoiriens doivent faire barrage à un éventuel 3ème mandat de M. Ouattara.

Après Ouattara, ce n’est pas Ouattara ;
Et après Ouattara, ce n’est pas la fin du monde ;

La Cote d’Ivoire est au bout du gouffre, et le chaos viendrait à s’établir si la communauté nationale et internationale passe sous silence ce braquage qui est en cours.
Les ivoiriens ne doivent pas accepter que Ouattara piétine la Constitution parce que le RDR-RHDP manque d’homme politique compétent pour conserver le pouvoir d’Etat.
Je demande à la communauté internationale de raisonner Ouattara afin que pour une fois dans sa vie il priorise les intérêts de la Côte d’Ivoire et la vie des ivoiriens à ses intérêts personnels.

Sapel MONE

What Next?

Recent Articles