08232017Headline:

Côte d’Ivoire: Affaire enquêteurs ONU cache d’arme de Bouaké, indignation diplomatique sur la communication gouvernementale

Au delà des suspicions, des diplomates s’indignent après l’annonce le 7 juin dernier du porte parole du gouvernement qui, devant la presse, annonçait qu’une mission d’experts de l’ONU prêtait main forte à la justice ivoirienne sur l’enquête de la cache d’arme découverte à Bouaké lors de la mutinerie.

Selon les informations recueillies auprès de deux sources diplomatiques en poste en Côte d’Ivoire concordantes, le gouvernement a péché dans sa communication et induit l’opinion en erreur.

«Mais depuis quand le conseil de sécurité de l’Onu a été interpelé ou a ouvert une enquête sur cette cache d’arme découverte à Bouaké, pour que l’Etat ivoirien viennent raconter que des experts de l’Onu soient missionnés pour une enquête ivoirienne à Abidjan? » s’étonne une de nos sources sous couvert d’anonymat qui martèlera le caractère ivoiro-ivoirien de l’affaire.

On nous expliquera que le gouvernement ivoirien a tout simplement employé un  expert qui collabore à titre privé avec l’ONU pour les besoins d’enquête.

Enfin, nos sources s’indigneront sur le fait de parfois “jouer” avec l’image et le nom de l’Onu pour des affaires internes à des pays qui ne l’impliquent en rien et qui ont parfois comme conséquence, avec le précédent de la crise post-electorale pour le cas de la Côte d’Ivoire, de ternir son image dans l’opinion.

Amy Touré, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment