09222017Headline:

Côte d’Ivoire : affaire Hamed Bakayoko« Ceux qui s’excitent à parler de 2020.. Sidiki Konaté un Soroiste repond et crache ses verités et..

Hamed Bakayoko : « Ceux qui s’excitent à parler de 2020, je leur dit que Dieu nous donne longue vie et on se verra »

Face au militants du Rassemblement des républicains (RDR- parti présidentiel) de la commune d’Abobo (Nord d’Abidjan), le ministre d’Etat ivoirien, ministre de l’Intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko a dénoncé samedi des ‘’intrigues’’ au parti au pouvoir et a appelé à la « fidélité et à la loyauté », au chef de l’État Alassane Ouattara.

 

«Que les gens arrêtent les intrigues internes pour déstabiliser les militants. Faisons en sorte de rester fidèle et loyale à notre président. On ne peut pas au gré du vent, être opportuniste et se dénigrer », a déclaré M. Bakayoko.

« Quelque soit ta frustration, tu ne peux pas renier ta famille. Tu ne peux pas trahir ton père. Tu ne peux en fonction des événements faire des alliances contre-nature. Un homme digne doit avoir des valeurs qu’on appelle loyauté et fidélité », a-t-il estimé ajoutant que dans son parti « tout le monde a des choses à dire notamment les militants qui ont souffert. Mais, quelqu’un qui a été député ou ministre comme moi, peut-il dire que le RDR ne lui a rien donné ? Quelle frustration puis-je avoir plus que vous qui n’avez rien eu?», s’est interrogé l’émissaire de la direction du parti au pouvoir.

Poursuivant, Hamed Bakayoko a invité les uns et les autres à la sérénité relativement au débat sur la succession de M. Ouattara en 2020, expliquant que « vous voyez le président Ouattara, souvent il ne parle pas. Mais il se prépare. Quand il va dérouler le rouleau compresseur, ceux qui s’amusent sauront que le brave-tchê reste toujours le brave-tchê».

«Ceux qui sont pressés, qui s’agitent et qui s’excitent de parler de 2020, je leur dit de se calmer et de rester sereins. Ça ne sert à rien de s’agiter avant. Que Dieu nous donne longue vie et on se verra. Si tu n’es pas fidèle à ton père, il faut te taire. Si tu sors sur la place publique pour l’insulter, c’est une malédiction. Et nous, nous allons y faire face», a-t-il prévenu avant de souhaiter la « consolidation» de la coalition au pouvoir, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

En ce qui concerne le troisième congrès ordinaire du RDR prévu dans la capitale économique ivoirienne les 09 et 10 septembre prochain, M. Bakayoko a exhorté les militants d’Abobo à se mobiliser pour ce «grand moment».

« C’est le moment du militant. C’est le moment où le pouvoir est dans sa bouche. Tous ceux qui sont frustrés, c’est le moment de venir vider le sac dans la famille… J’invite Abobo à rester le bastion du RDR», a-t-il encouragé.

Un malaise semble s’installer au sein du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) avec le débat sur l’alternance en 2020 qui bat son plein dans les différents états-majors des partis politiques membres de cette coalition. Le RDR et le PDCI sont les deux grands partis de cette coalition

APA

Côte d’Ivoire : En quoi parler de 2020 est indécent ? dixit Sidiki Konaté

En quoi parler de 2020 empêche les institutions de fonctionner ? En quoi parler de 2020 veut dire qu’on est déloyal et qu’on a trahi ?

 part des réactions épidermiques, répressives et menaçantes, je ne vois aucunement, dans les écrits ou paroles des tenants de cette doctrine, une réponse raisonnée qui me démontre le contraire.

D’un point de vue politique, ce n’est pas indécent que des citoyens d’un pays ou des militants d’un parti parlent d’élection à 2 ans d’une année électorale.

Y’a rien de nouveau sous le soleil ivoire.

D’ailleurs presque chaque ivoirien en parle chaque jour chez lui, dans son lieu de travail ou de loisir. Même ceux qui le trouvent indécent.

D’un point de vue constitutionnel aucun texte n’interdit de parler d’élection à 2 ans d’ une année électorale.

Au demeurant on constate que c’est un clan politique, dans la maison, bien connu qui trouve tout débat sur 2020 indécent.

Pourtant tout le monde voit chaque jour ce même clan faire l’apologie de son candidat idéal déjà trouvé et décidé.

En toute logique, ce clan amplifie les actions de son candidat déjà trouvé dont on réécrit l’histoire à son goût. On le blanchit de tout en noircissant les autres de tous les pêchés.

On lui assure même déjà du vivant du père le mérite de l’héritage. Et Pourtant on ne devait pas parler d’héritage du père de son vivant dixit un homme du Tonkpi.

Dans les causeries c’est lui ou rien. Et chaque membre de ce clan doit imposer ce choix. Par tous les moyens.

Des cadres sont convoqués pour clarifier leur position par rapport au candidat choisit du clan, au risque de se voir traqué et demis.

Pas d’heure qui passe sans que ce slogan vous soit rappelé: ” À l’heure là c’est  dans cette maison il fait bon vivre. Si tu n’y es pas, on te détruit et on détruit ta famille, ton village, ta tribu… car on a aujourd’hui les moyens de l’Etat pour broyer tout sur notre passage. Sans pitié. ”

Se voyant hyper intelligents, plus malins et croyant d’autres ivoiriens très ignorants, ce clan, paradoxalement,  se répand sur le net  en condamnant à tout vent,  tous ceux qui osent parler de 2020 dans une autre version. En parlant d’indécence.

La cerise sur le gâteau ce clan décrète  que tous ceux qui ne pensent pas comme eux sont déloyaux et ont trahit le père. Sic!

Donc pour ce clan, C’est bon de parler de 2020 si tu inscris son candidat et son candidat seul dans le schéma de 2020. Mais c’est indécent si tu évoques toute autre candidature que lui.

Ceci explique cela.

Moralité:

• ce clan doit accepter que parler de 2020 n’est pas indécent.  Et n’est aucunement un acte de déloyauté et de trahison à l’endroit du President de la république dont le deuxième mandat ne souffre d’aucun doute jusqu’en 2020
•ce clan doit savoir que la majorité des ivoiriens n’est pourtant pas dupe ou aveugle par rapport à ce que le clan dit et fait pour imposer son Candidat idéal à tous,  par tous les moyens.
• Ce clan doit songer un peu à  donner aux autres cadres un peu d’intelligence et d’humanité. Même si d’après ce clan ceux la ne sont rien. Ce qui n’est pas une bonne posture pour les écouter.
• Ce clan doit séduire et convaincre au lieu de contraindre et de menacer en brandissant les moyens de l’Etat pour faire taire toute différence.

Ces procédés ont déjà suffisamment montré leur limite et leur vanité dans l’histoire.

Surtout dans l’histoire de notre pays la Côte d’Ivoire.

Même en religion il n’y a pas de contrainte.

Je reste tel que je suis

En Dieu Seul nous croyons

apr-news

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment