01182017Headline:

Côte-d’Ivoire-Affaire une dame arrêtée avec 500.000 Cni-Encore Un autre suspect mis aux arrêts

carte nationale d'identité

L’affaire de dame Cissé Maïmouna, arrêtée en possession de plusieurs Cartes nationales d’identité au corridor de Gagnoa, connaît un rebondissement avec la mise aux arrêts d’un autre suspect à Soubré.

Il s’agit de Kangah Mé Kévin. Probablement celui à qui était destiné le fameux colis dans ladite localité. Cependant, trop de zones d’ombres demeurent. De bonnes sources révèlent qu’il s’agit d’un réseau de faussaires. Pour l’heure, les enquêtes se poursuivent afin de démanteler tout le réseau. En tout cas, la brigade de gendarmerie de Gagnoa, chargée officiellement de l’enquête, est à la tâche.

Les auditions de la suspecte n°1 continuent. C’est d’ailleurs ce qui a permis de mettre la main sur le fameux Kangah Mé Kevin, se disant revendeur de puces de téléphones mobiles. De son côté, la Direction régionale de l’Office national d’identification, non sans préciser si ces cartes sont frauduleuses ou pas, estime à 196, et non 500.000, le nombre de cartes saisies. « Nous ne pouvons rien vous dire si nous n’avons pas l’autorisation de notre hiérarchie. Ce qu’on sait, il y avait dans le colis de la femme, 196 Cni et un permis de conduire », nous ont-ils simplement dit.

Venance KOKORA à Gagnoa

LINTER

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment